ADSL pour tous : une association anti-zones blanches

13 juillet 2009 à 21h57
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h48 -

Une association fait entendre sa voix : ADSL pour tous, qui veut faire connaître à tous les difficultés de ceux qui habitent en zones blanches.Une association commence à faire entendre sa voix : "ADSL pour tous", qui veut faire connaître à tous les difficultés de ceux qui habitent en zones blanches... et y remédier.

Les zones blanches, ce sont ces endroits, en France, où les lignes téléphoniques sont de qualité insuffisante pour faire circuler les informations, souvent parce qu'elles sont trop longues ou de diamètre trop petit.

En zone blanche, il existe aujourd'hui plusieurs solutions : le bas-débit, indémodable de lenteur et le Numéris, son frère aîné un poil plus performant, sont toujours présents au rendez-vous.

Son remplaçant, le satellite bidirectionnel, est très adapté aux zones blanches : il ne s'appuie pas sur une ligne téléphonique de France Télécom ou un câble, mais sur une connexion par les airs aux satellites. Malheureusement, le débit ne peut pas monter très haut pour ce type de solution, l'illimité n'est pas envisageable, des applications, et notamment certains jeux vidéos, fonctionneront moins bien et il faut acheter une parabole par connexion...

Autant de contraintes qui font que les habitants de ces "zones blanches" montrent régulièrement leur envie de bénéficier des mêmes services que leurs voisins. Il existe des solutions palliatives, telles que le WiMax et le Wi-Fi mutualisé, mais elles restent plutôt exceptionnelles. L'idéal serait... de rendre les lignes téléphoniques moins longues !

Pour cela, les NRA-ZO sont des solutions optimales. Et des solutions onéreuses, dans des zones généralement peu intéressantes pour France Télécom, économiquement parlant. Partant du sort de Mably, une commune dont certains des habitants vivent ce type de difficultés, l'association "ADSL pour tous" souhaite faire comprendre aux collectivités pourquoi un investissement lourd, de l'ordre de 100000 euros, est une bonne chose pour les citoyens.