Le déploiement ADSL de France Telecom

6 juillet 2006 à 12h02
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 19h05 -

France Telecom a franchi la barre symbolique des 11000 noeuds de raccordement abonnés (NRA) fournissant l’ADSL. Une bonne occasion d’analyser le déploiement des technologies xDSL de l’opérateur historique.Plus de 11000 répartiteurs ADSL sont actuellement exploités par France Telecom sur l’ensemble du territoire français, DOM-TOM compris. Presque tous ces répartiteurs sont désormais équipés avec la technologie ReADSL, qui permet d’obtenir l’ADSL malgré un affaiblissement de 78 decibels. De même, plus de 70% des NRA sont compatibles ADSL2+ et permettent donc aux internautes d’atteindre des débits plus élevés –jusqu’à 18 Mbits par seconde selon l’éligibilité- dans une zone inférieure à 3 kilomètres du répartiteur. Avec plus de 1300 nouveaux noeuds de raccordement ADSL depuis le début de l’année, le déploiement ADSL de France Telecom est toujours en phase de croissance. Néanmoins, une tendance au ralentissement se dégage. La progression du nombre de NRA installés ralentit et passe de +7,5% au premier trimestre à +5,7 % au second trimestre 2006. Ainsi, 240 NRA (hors NRA-HD) ont été mis en service en février contre 172 en juin. France Telecom continue donc à étendre son réseau ADSL en France mais à un rythme moins soutenu. France Telecom développe désormais essentiellement ses infrastructures haut-débit dans des zones rurales, jusqu’à présent victimes de la «fracture numérique». L’heure est à la multiplication de petites unités (entre 500 et 1000 lignes environ) desservant des territoires avec une faible densité de population. Orange mised’ailleurs sur ce créneau stratégique pour renforcer, à la fois sa position sur le marché de l’ADSL non-degroupé, mais aussi son image au près des citoyens-abonnés. Rappelons que 3,4 % de la population française vivant dans 3000 communes ne profitent toujours pas du haut-débit au 1er janvier 2006 (source : ARCEP).