Orange et Neuf prudents sur la fibre optique

29 septembre 2006 à 12h45
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h00 -

Malgré l'annonce de Free prêt à investir 1 milliard d'euros dans la fibre optique, Orange et Neuf Cegetel ne souhaitent pas se précipiter de suite sur ce nouveau marché.La fibre optique fait beacoup parler d'elle depuis que Free a declaré qu'il commercialiserait une offre de fibre optique à domicile (FTTH) au premier semestre 2007. Néanmoins, si l'opérateur parisien Erenis a réagi promptement pour contrer la future concurrence de Free, Orange et Neuf Cegetel ne paraissent pas décider à suivre le mouvement dans l'immédiat.

Les principaux fournisseurs d'accès sont pleinement conscients de l'importance de la fibre optique et de ses enjeux dans les années à venir. Pourtant, à la différence de Free, Orange et Neuf pensent que le déploiement de la fibre optique n'est pas encore une priorité, étant donné qu'il n'y a pas pour l'instant de services justifiant des débits de 50 Mbits. Le PDG de France Telecom, Didier Lombard, affirme ainsi "ne pas vouloir développer une technologie pour faire joli [...] les seuls programmes en TVHD sont les événements sportifs et cela ne suffit pas à justifier un investissement majeur".

Concrètement, Orange pourrait investir 5 à 6 milliards d'euros à partir de 2009 pour se positionner sur le marché de la fibre optique domestique. De son côté, Neuf Cegetel préfère continuer à se concentrer sur le marché de l'ADSL et du dégroupage. Avec le rachat d'AOL France et sa future introduction en Bourse le 25 octobre, Neuf Cegetel a déjà fort à faire. Le FAI pourrait néanmoins décider de poursuivre sa politique de croissance externe en rachetant CitéFibre, un opérateur de fibre parisien.

Les infrastructures ADSL actuelles commencent à être limitées au niveau des performances maximales et de l’éligibilité de la population à des débits plus élevés (atténuation du signal de la technologie ADSL). Le déploiement futur de réseaux d'accès en fibre optique devient donc une alternative crédible. D'une part, la fibre résoud le problème de limitation des débits et de portée de l'ADSL. D'autre part, elle permet la mise en place et la généralisation du très haut-débit (THD) et des services qui nécessitent une bande passante conséquente pour se développer.