Haut-débit : les Antilles bientôt désenclavées

9 janvier 2007 à 12h08
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h59 -

Si la France métropolitaine fait figure de bon élève pour l'ADSL, la situation aux Antilles n'est pas aussi rose. En 2007, les choses devraient s'améliorer.Le soleil, la mer, les plages mais pas de haut-débit. Les Antilles souffrent depuis quelques années d'un faible taux de pénétration d'Internet haut-débit dû à l'isolement des îles. La mise en service de nouveaux câbles sous marins va littéralement désenclaver les îles des Caraîbes.

Le projet conduit par la société Middle Caribbean Network visant à relier à moindre coût les îles de la région prend forme. La pose du câble sous-marin reliant la Martinique à Porto Rico est en cours d'achèvement. Ce projet s'inscrit dans un vaste plan de développement numérique dans les Caraîbes. Il prend la suite du projet "Guadeloupe numérique" avec la mise en service en 2006 d'un autre câble sous-marin reliant la Guadeloupe.

Ces câbles sous-marins sont constitués de paires de fibre optique et assurent des débits très élévés entre le backbone américain et les Antilles. Les câbles diminuent fortement les coûts de transport des flux de données IP et permettent aux fournisseurs d'accès locaux de répercuter cette baisse sur la facture des internautes, 2 à 3 fois plus chère qu'en métropole. Peut-être aussi l'occasion de supprimer les bridages et les quotas de volumes mensuels.