L'Aveyron investit 4 M€ pour une montée en débit ADSL

7 juillet 2014 à 14h01
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h40 -

Le 3 juillet, le Conseil Général de l'Aveyron a signé avec Orange un contrat de montée en débit sur le réseau ADSL, pour que près de 6200 foyers accèdent à internet jusqu'à 20 Mb/s.Le territoire de l'Aveyron connaît encore aujourd'hui des zones d'ombres, où des foyers ne peuvent pas être raccordés à internet via la technologie ADSL. Même si le Département a investit il y a quelques années dans un réseau Wimax, installé par Altitude Infrastructures, pour couvrir ces zones blanches, il était nécessaire de passer à la vitesse supérieure, pour une partie de la population.

Stéphane Richard, PDG d'Orange, et Jean-Claude Luce, Président du Conseil Général de l'Aveyron, ont signé jeudi dernier, un contrat visant l'installation de 28 NRA MeD qui toucheront environ 11600 personnes sur 28 communes. Ces 6200 foyers pourront ainsi être éligibles à des débits pouvant atteindre en théorie les 20 Mb/s. L'opérateur s'est engagé à mettre en place les 16 premiers nœuds de raccordement d'ici février 2015.

contrat de montée en débit entre orange et le conseil général de l'aveyron
L'Aveyron est un département vaste (superficie de 8 735 km2), très rural et peu peuplé (288 000 habitants). De par ses spécificités, il lui est difficile de déployer un réseau internet haut et très haut débit aussi simplement. Alors même si l'État a donné un coup de pouce financier à cette nouvelle étape de l'aménagement numérique, il a dû être complété par un investissement de 4 millions d'euros du Conseil Général.

Dans ce même temps, le Département a également revu la subvention satellite mise en place pour les habitants qui ne sont pas concernés par ce renforcement ADSL. L'aide proposée reste de 400€ pour l'achat et l'installation d'un kit satellite, mais les critères d'admission ont été modifiés. Il n'est maintenant plus nécessaire d'être inéligible à une offre Wimax, et le débit de la ligne téléphonique doit être inférieur ou égal à 4 Mb/s, contre 1 Mb/s auparavant.

La couverture de réseau mobile a également été abordée lors de cette signature : "Stéphane Richard, qui n’a pas exclu une nouvelle opération pour réduire les zones blanches de téléphonie mobile, a estimé en substance que la réduction de la fracture numérique était certes le métier d’Orange mais également une mission." D'après le dernier observatoire de l'Agence nationale des fréquences au 1er juillet 2014, l'Aveyron ne fait pas partie des départements les plus garnis en réseau 3G et 4G. Avec 190 supports actifs en 3G, tout le territoire n'est pas encore couvert par le haut débit mobile. Et seules les villes de Rodez et Millau (et leurs alentours) possèdent un réseau 4G, avec seulement 23 supports en service chez Bouygues Telecom et Orange.