Clé 3G : une facture du troisième type...

16 novembre 2009 à 18h11
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 17h47 -

45923 euros pour son mois d'abonnement : un petit patron de café ne digère toujours pas ce qui a pu autant corser son addition."Vous n’êtes pas le seul, mais vous êtes le champion en termes de montant" : comme le reconnaît un interlocuteur téléphonique d'Orange qu'il interroge, cité par le Parisien, le cafetier de Petite-Forêt a écopé d'un record dont il se serait bien passé : celui de la plus belle addition "involontaire" française connue liée aux clés 3G.

Avec un forfait à 95€HT par mois, internet illimité inclus, le cafetier se sentait pourtant paré pour accéder à Internet dans les meilleures conditions, où qu'il soit dans la zone de couverture 3G d'Orange. S'il a pu effectivement accéder facilement à Internet, c'est au prix fort qu'il l'a finalement fait : 45923€ TTC, voici ce qui lui a été finalement demandé pour le mois d'Août !

Plusieurs raisons sont évoquées pour expliquer ce chiffre incroyable. La première est que la 3G est illimitée dans des proportions raisonnables : au-delà de 1 Go de consommation, vous passez hors forfait pour un forfait "24/24"... Ensuite, Petite-Forêt est à quelques kilomètres de la frontière belge : le pauvre cafetier a ainsi pu bénéficier des tarifs "à l'étranger" d'Orange, si sa clé, par inadvertance, s'est connecté à un réseau mobile belge plutôt que de rester dans le giron de France Telecom.

Sur le site d'Orange, l'on peut retrouver les tarifs actuels pour les clés 3G utilisées hors France métropolitaine : il en coûte 0.17€ par Mo au-delà du premier Go. Mais cela n'aurait abouti qu'à un "tout petit" hors-forfait de 698€. Pas de quoi faire les gros titres des journaux, mais l'équivalent tout de même de nombreux Expresso !

Dans le cas présent, il est probable que notre cafetier a utilisé un réseau belge, pour accéder à Internet. En effet, pour télécharger des données depuis la Belgique, un pays de l'Union Européenne, il faut donc compter 7,5 € du Mo.

Le gâteau des 4 grands FAI
En somme, après une division toute simple des 38000 euros dus par ce tarif, l'on s'aperçoit que le cafetier a probablement utilisé aux environs de 5100 Mo depuis le réseau belge, soit 5 Go, un volume correspondant à une consommation tout à fait normale d'Internet pour une personne disposant d'un débit de bon niveau, d'autant plus que les données sont comptabilisées dans les deux sens, tant en download qu'en upload.

Avant que son cas ne soit relayé par les medias et les associations de consommateurs saisies, le cafetier n'avait reçu pour toute proposition d'Orange qu'un échéancier sur 40 ans, de façon à purger sa dette en douceur. Aujourd'hui, Orange assure qu'il n'aura pas à payer cette facture.