Le très haut débit gagne du terrain

10 décembre 2008 à 12h38
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 17h50 -

Le nombre d'abonnés à une offre très haut débit dans le monde a augmenté de plus de 23% au premier semestre 2008.Selon une étude de l'Idate, un peu plus de 28 millions d'internautes profitent d'une connexion très haut débit reposant sur les technologies FTTH (fibre jusqu'à l'abonné), FTTB (fibre jusqu'à l'immeuble), FTTLa (fibre jusqu'au dernier amplificateur) et vDSL (ADSL à très haut débit). Entre décembre 2007 et juin 2008, la croissance des abonnés fibrés s'établit à 23%.

L'analyse de l'Idate montre très clairement la domination de l'Asie dans le secteur de la fibre optique. A lui tout seul, le Japon monopolise la moitié du marché mondial avec plus de 13 millions d'abonnements FTTx ! Sans parler de la Corée du Sud.

Avec une croissance respective de 32 et 38%, les marchés européens et américains montrent des signes évidents de décollage. Aux Etats-Unis, l'offre FiOS (Fiber Optic Service) de l'opérateur Verizon a séduit 500 000 abonnés ces derniers mois. AT&T annonce de son côté une augmentation de 137% de son parc de clients à très haut débit.

En Europe, le très haut débit gagne du terrain notamment en France et en Norvège. Dans l'Hexagone, le secteur est dominé par l'opérateur Numericable qui compte plus de 100 000 abonnés "100Mbits". En revanche, Orange, Free et SFR ne comptent que quelques milliers de clients FTTH.