Nouveau record : 43 Térabit/s via la fibre optique

4 août 2014 à 15h08
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h40 -

Un groupe de chercheurs danois, ayant déjà en 2009 passé le cap du 1 Térabit/s, vient d'établir un nouveau record à 43 Térabits par seconde de débit sur une seule fibre optique. Depuis 2011, le record était détenu par le Karlsruhe Institute of Technology, proche de Stuttgart, ayant réussi à obtenir un débit théorique de 26 Térabit/s en laboratoire sur une seule fibre optique, mais ce sont des danois du High-Speed Optical Communications Group (HSOC) qui viennent d'exploser les compteurs, en atteignant 43 Térabits à la seconde.

Cela correspond tout simplement à un débit de 5375 Go à la seconde, ce qui permettrait par exemple de télécharger 1000 films en qualité DVD en moins d'une seconde ou 1 disque dur de 1 To en 200 millisecondes. A l'heure où les utilisateurs FttH et FttLA sont déjà bien content d'avoir des débits de 100/200/400/500 Mbit/s et prochainement 1 Gbit/s avec la fibre optique chez tous les opérateurs, ce sont ici des résultats obtenus en laboratoire. Tout comme l'étaient les annonces d'Alcatel-Lucent sur des débits théoriques de 10 Gbit/s sur une paire de ligne cuivre début juillet.

La fibre optique pour l'Internet des Objets et la 4G+

4K, 5G et THD en toute tranquillité
Cependant, avec un débit 43 000 fois plus important que la fibre optique à 1 Gbit/s, cela permet surtout d'envisager de façon plus sereine l'avènement du THD et même de l'UHD (Ultra Haut Débit), y compris pour le Cloud et le streaming vidéo. Que cela soit pour l'explosion des besoins en mobilité avec la 4G, la 4G+ et d'ici 2020 la 5G, pour la croissance tous azimuts des objets connectés ou pour l'arrivée massive du standard vidéo UHD/4K, l'augmentation du trafic des données est un enjeu majeur pour tous.

D'autre part, malgré l'évolution rapide des réseaux mobiles, il faut bien comprendre qu'ils ne peuvent exister qu'en s'appuyant sur les réseaux en fibre optique qui accompagnent obligatoirement le déploiement des antennes.

Une technologie accessible dans un futur proche
Fibre optique multicore mais avec un seul laser Le plus intéressant dans cette annonce vient du fait que ce débit a été atteint sur une seule fibre optique (mais avec une multicore produit par le géant japonais Nippon Telegraph and Telephone/NTT) comme nous vous en parlions déjà il y a quelques années, avec surtout un seul transmetteur laser.

Une technologie relativement proche de la fibre optique que nous connaissons actuellement et qui pourrait donc assez rapidement aboutir à une équation économique qui permettrait son déploiement commercial. Cette fibre multicore est du même diamètre que la fibre monocore habituellement utilisée. Il existe d'autres annonces de débits largement supérieurs, mais avec toujours de la fibre multicore et surtout plusieurs lasers, avec des coûts et des consommations énergétiques largement supérieurs.