2 milliards d'euros pour la fibre anglaise

16 juillet 2008 à 13h16
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h51 -

British Telecom casse sa tirelire pour financer la révolution du très haut débit en Angleterre.Ce ne sont pas moins de 2 milliards d'Euros (1,5 milliards de Livres) que British Telecom (BT) s'apprête à investir dans la fibre optique en Angleterre.

L'opérateur historique anglais vient d'annoncer la mise en palce d'un plan d'action pour fibrer 10 millions de foyers d'ici 2012. Le raccordement FTTx permettra dans un premier temps de proposer des offres jusqu'à 100Mbits. British Telecom assure par ailleurs que ses connexions supporteront à terme un débit de 1000Mbits (1Gbits par seconde).

Du côté de la concurrence, le fournisseur d'accès Virgin Media rappelle qu'il est en train de passer son réseau câblé à la norme DOCSIS 3.0, et compte proposer une offre 50Mbits d'ici la fin de l'année. Des beta-tests sont d'ailleurs déjà en cours chez des abonnés Virgin.

Si cette situation ressemble à celle que nous connaissons avec Orange (réseau fibré - FTTH) et Numericable (réseau fibré et câblé - FTTLa), la comparaison entre les 2 pays s'arrête néanmoins là.

En effet, du côté ADSL, la situation britannique est moins attractive qu'en France où les débits et les services se sont développés au gré de la concurrence et du dégroupage. Au Royaume-Uni, les quotas de bande passante sont toujours d'actualité sur certaines offres ADSL...

En ce qui concerne la fibre optique, nos voisins anglais ne semblent pas faire le même choix technologique que celui des FAI français. Alors qu'Orange, Free et SFR/Neuf optent pour le déploiement FTTH intégral (fibre jusqu'à l'abonné), BT pourrait s'appuyer plus largement sur une infrastructure FTTCab (Fibre to the cabinet).

Dans ce cas, la fibre optique arrive uniquement jusqu'au sous-repartiteur. La partie terminale du réseau reste en paire de cuivre. En clair, les débits seront moins intéressants (40-60Mbits) puisque la bande passante sera bridée par l'atténuation de la ligne téléphonique de l'abonné.