Fibre optique : France Télécom prend l'initiative

23 octobre 2007 à 16h12
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h56 -

France Télécom propose d'ouvrir ses fourreaux à la concurrence pour accélérer le déploiement de la fibre optique, et demande aux autres FAI d'en faire autant.L'opérateur historique France Télécom a transmis officiellement à l'ARCEP (autorité de régulation des télécoms) sa proposition visant à garantir un déploiement rapide et équitable des nouveaux réseaux de fibre optique.

En clair, France Télécom permettra aux opérateurs Internet d'accéder à ses infrastructures de génie civil (fourreaux) existantes ainsi que toutes les informations pertinentes (cartes, localisation des chambres, etc.) dont les opérateurs auront besoin pour installer leurs propres réseaux FTTH.

La proposition de France Télécom est naturellement à double tranchant. Il est bien entendu convenu que les fournisseurs d'accès concernés acceptent réciproquement ce principe. Neuf, Free et Numericable sont ainsi attendus au tournant sur le partage des informations et des infrastructures.

France Télécom déclare ainsi qu'une "ouverture réciproque permettrait en effet de définir un cadre réglementaire équilibré, fondé sur le principe de non discrimination entre opérateurs, tout en permettant l'émergence d'une vive concurrence en matière de plateformes, et en offrant de nouvelles expériences aux utilisateurs.

L'initiative de France Télécom sera-t-elle suivie par les autres opérateurs ? La fibre optique a besoin de régulation pour fixer des règles communes à tous les FAI et encadrer au mieux le déploiement du très haut débit. Rappelons que le déploiement des réseaux fibrés coûtera cher mais que ces investissements peuvent être considérablement diminués si l'on évite les dépenses de génie civil (tranchées, gaines et fourreaux...).