La 4ème licence 3G retardée et convoitée

29 avril 2009 à 18h20
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h48 -

Le Gouvernement n'a toujours pas lancé l'appel d'offres pour la quatrième licence 3G. Free attend patiemment son tour à moins qu'un trublion débarque...La 4ème licence 3G a beaucoup fait parler d'elle l'année dernière. Un peu moins ces derniers temps puisque l'essentiel des débtas ont porté sur la fibre optique ou encore sur la loi Hadopi... Mais cette semaine, la 4ème licence refait surface.

En effet, il semblerait que le Gouvernement prenne son temps avant de publier officiellement un appel d'offres qui servira de base pour analyser les dossiers des différents opérateurs télécoms intéressés par l'attribution de nouvelles fréquences.

Luc Chatel, secrétaire d'Etat à l'Industrie, a expliqué que le gouvernement a commandé une étude complémentaire sur le montant de cette quatrième licence. Initialement, la licence vaut normalement 619 millions d'euros mais son prix a été revu à la baisse grâce à la mise en place d'un système de lot de fréquences. Trois lots de 5 Mhz chacun devraient ainsi être proposés autour de 206 millions d'euros pièce.

Retardé par cette étude, le décret instituant l'appel d'offres ne sera donc pas publié avant le début de l'été. Le groupe Iliad, et notamment sa filiale Free, est fortement intéressé par l'acquisition de fréquences de téléphonie mobile. Largement pressenti, Free n'est pourtant pas certain d'emporter la mise.

Lors de la conférence de presse de présentation de ses résultats, l'opérateur virtuel Virgin Mobile a ainsi estimé que la licence 3G représentait une belle opportunité pour sa croissance. Rappelons que Virgin Mobile est le quatrième opérateur de téléphonie mobile en nombre d'abonnés (1,13 million) et qu'il exploite aujourd'hui le réseau Orange.