Vive les zones blanches !

1 septembre 2009 à 16h37
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 17h47 -

Toutes mes excuses pour le titre un rien provocateur mais parfois cela fait du bien de relater des histoires qui finissent bien !Qu'elles soient d'ombre, grises, blanches ou bleu (sur les cartes Ariase !), les zones inéligibles à l'ADSL représentent le désert numérique dans lequel il ne fait pas bon vivre quand on veut profiter du web. Et pourtant, en y regardant de plus près, c'est parfois la solution idéale.

La rédaction d'Ariase.com serait-elle en manque de vacances, surmenée par la rentrée ou tout simplement frappée par la grippe H1N1 ? Même pas ! Nous sommes simplement tombé sur le témoignage d'un internaute qui est passé du statut de "paria" à celui de "privilégié".

Habitant près de La Maxe à quelques kilomètres au nord de Metz, cet internaute dispose d'une ligne téléphonique éligible au ReADSL avec un affaiblissement de 70dB. Ancien abonné ADSL, son débit ne dépassait pas les 512Kbits en réception et les 128Kbits en émission.

Par ailleurs, compte tenu de son éloignement du central ARL57, sa connexion était fréquemment victime de désynchronisation. Rien de bien réjouissant bien que certains rappelleront que notre ami était "chanceux" d'avoir au moins le droit à une connexion filaire.

Depuis quelques temps déjà, cet internaute a résilié son contrat ADSL et opté pour l'offre Internet haut débit WiFimax de West-Télécom. Ce fournisseur d'accès (frère jumeau d'Idyle Telecom et filiale de Nomotech) utilise les infrastructures du délégataire de service public RHD57 (Conseil Général de la Moselle) pour proposer un débit symétrique allant jusqu'à 6 Mbits par seconde, le tout via un réseau hertzien !

Passer d'une ligne asymétrique 512/128 à une connexion symétrique 6Mbits, ça change la vie ! Notre "ami" nous a d'ailleurs précisé qu'hier à 16H, son test de bande passante lui indiquait une vitesse descendante de 7,34Mbits et un débit montant de 5,31Mbits, et un ping de 32ms. Rien que cela !

Cette performance est rendue possible grâce à la technologie Wifimax que Nomotech met en place dans plusieurs départements comme la Manche ou la Moselle. Selon le site officiel du FAI, "les équipements WifiMax permettent de gérer de multiples canaux radio sur les fréquences libres, 2,4 GHz et 5,4 GHz, afin de réaliser une réelle infrastructure maillée dans un environnement aussi bien urbain que rural. La sensibilité des émetteurs et antennes de diffusion permet de réaliser des liaisons de l’ordre de 10 km, ce qui n’est pas possible avec des équipements Wi-Fi standard..