Le cap du million d'abonnés très haut débit (enfin) franchi

31 mai 2013 à 12h36
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h42 -

L'année 2013 commence bien pour les opérateurs très haut-débit. Le nombre de nouveaux abonnés et de logements raccordables progresse nettement au premier trimestre.Depuis le troisième trimestre 2012, le très haut-débit commençait à décoller. Les chiffres de l'observatoire de l'ARCEP confirme la croissance de la fibre optique. Au 31 mars, 1,040 million de français étaient abonnés à une offre Internet très haut débit s'appuyant sur la fibre jusqu'à l'abonné (FTTH) ou sur la fibre avec terminaison coaxiale (FTTLa).

Le très haut débit a donc conquis 105 000 nouveaux internautes au premier trimestre, et même 325 000 abonnés sur une année (par rapport au T1 2012). On remarque que la technologie FTTLa, déployée par Numericable, enregistre 55 000 nouveaux abonnés contre 50 000 pour le FTTH essentiellement mis en oeuvre aujourd'hui par Orange et SFR.

En ce qui concerne la couverture en fibre optique du territoire, l'ARCEP indique que 240 000 nouveaux foyers sont devenus raccordables au FTTH et 91 000 au FTTLa. Les déploiements s'accélèrent par rapport au dernier trimestre de l'année dernière (+ 205 000 en FTTH et + 58 000 en FTTLa). Au 31 mars, la fibre optique jusqu'à l'abonné concerne 2.4 millions de foyers alors que le fibre avec terminaison coaxiale en couvre deux fois plus avec 4.9 millions de logements.

En 2013, la croissance du très haut-débit devrait être soutenue grâce :

- à la poursuite des déploiements FTTH dans des villes de taille moyenne
- à l'action des réseaux d'initiative publique (déjà 420 000 foyers éligibles soit 17% du parc FTTH total)
- à la rénovation des réseaux câblés qui basculent à la norme DOCSIS 3.0 (+450 000 sur une année)