Bilan T1 2016 ARCEP : 6 abonnements internet THD sur 10 ont un débit supérieur ou égal à 100 Mbit/s

11 juillet 2016 à 13h00
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 17h34 -

Comme depuis déjà près de 2 ans, la baisse des abonnements ADSL est largement compensée par la hausse des clients THD, via la fibre optique, mais aussi en VDSL2 et en câble. Le Très Haut Débit et la 4G semblent enfin avoir passé la vitesse supérieure !

Déjà constatée fin 2015 par l'ARCEP, l'augmentation des accès à Internet en Haut et Très Haut Débit se confirme, avec au 31 mars 915 000 nouveaux abonnés sur 12 mois, pour atteindre 27,1 millions de clients internet fixe en tout.
Avec 4,5 millions d'abonnés en THD, ce sont ceux en en fibre optique de bout en bout (en FTTH) qui gagnent sur les 3 premiers mois de l'année 545 000 abonnés, pour atteindre 1,6 millions. Des chiffres qui seront bientôt au-dessus des 1,7 millions de clients avec un débit entre 30 et 100 Mbit/s (+440 000 en un an, via câble ou VDSL2) et au-dessus des 1,2 millions de clients en câble avec des débits supérieurs à 100 Mbit/s qui progressent plus lentement, de 210 000 abonnés au T1 2016.
Enfin comme nous le faisions remarquer en fin de semaine dernière, sept abonnés sur dix profitent d'un accès la télévision via Internet, soit 18,9 millions de foyers.

L'accès à internet par le haut débit migre vers le THD

Même si les chiffres seront nettement plus probant quand cela concernera l'ouverture de prises FTTH sur les RIP dès la fin d'année, là où l'accès à Internet est le plus déficient, l'adoption du THD commence à devenir significative partout en France.
Comme nous l'évoquions déjà le mois dernier sur les premiers chiffres du bilan de l'ARCEP, ce sont au total, six abonnements internet très haut débit sur dix disposent d'un débit supérieur ou égal à 100 Mbit/s, soit 2,8 millions, avec fin mars 2016 une nombre d'accès au très haut débit qui représente 30% du nombre total de logements éligibles, toutes technologies confondues (+6 points en un an).

Les prix des forfaits internet et mobile en baisse



Les prix des forfaits internet haut débit et très haut débit à la baisse

Autre constat de l'ARCEP, sur le premier trimestre 2016, le prix des abonnements des offres internet continuent eux aussi à diminuer, 31,5€/mois en moyenne, en baisse régulière sur les 12 derniers mois (de 2,2%). Pourtant, avec de plus en plus de services liés aux bouquets TV, à la VOD et SVOD, on imagine que cette partie des revenus est-elle en hausse.
Cependant, les promotions des offres de base Internet, notamment les offres fibre à prix cassés (19,99€/mois encore actuellement par exemple avec la Livebox Zen d'Orange, la Box Starter Web de SFR ou même 14,99€/mois avec la Bbox Miami de Bouygues Telecom), ont permis de rester avec des prix très bas. Les revenus des opérateurs sont toujours en baisse, mais de façon moins nette, et les espoirs de remontées de prix par les professionnels du secteur pourraient enfin inverser la tendance baissière d'ici la fin d'année…

Les revenus mobiles des opérateurs toujours en diminution



Les prix des forfaits mobiles au plus bas

Le constat de l'ARCEP est encore plus flagrant sur les prix des forfaits mobiles, qui n'ont jamais été aussi bas, avec des promotions qui se poursuivent sans discontinuer depuis la fin 2015, avec des abonnements dotés d'enveloppes d'internet mobile qui dépasse souvent les 3Go, atteignant couramment les 10 ou 20 Go mensuels.
Ainsi, la facture mensuelle moyenne des français (hors cartes MtoM) s’élève à 16,1€ (HT) au premier trimestre 2016, pratiquement été divisé par deux en dix ans. Depuis le début de l’année 2015, cette érosion s'est grandement ralenti, avec pour les clients détenteurs d’un forfait une facture mensuelle moyenne à 18,1€ (HT), encore en baisse de 70 centimes en un an.

La date en mobilité de plus en plus consommée