SFR favori pour le rachat de Tele2

7 août 2006 à 16h59
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h05 -

L’opérateur mobile SFR pourrait créer la surprise sur le marché des télécoms en rachetant les activités Internet (ADSL, bas-débit) et Téléphonie fixe de Tele2 France. Selon le journal Les Echos, l’opérateur de téléphonie mobile SFR aurait débuté des négociations exclusives avec Tele2 France pour le rachat de son pôle Internet et téléphonie fixe. La surprise est de taille si l’on considère que SFR entrerait ainsi directement dans le club fermé des principaux fournisseurs d’accès (FAI) en France. Second opérateur mobile en France, SFR avait dejà annoncé son intention de commercialiser des forfaits ADSL et une SFRbox en 2007. Reposant en partie sur le réseau dégroupé de Neuf Cegetel, la stratégie de développement ADSL de SFR pourrait être fortement renforcée grâce au rachat des infrastructures techniques et commerciales de Tele2. Estimée autour de 300 millions d’euros, la transaction apporterait 300 000 abonnés haut-débit à SFR et lui ouvrirait les portes de la convergence fixe-mobile. Le véritable enjeu est en effet la capacité pour un FAI à proposer à ses clients des solutions «tout en un» qui intègrent à la fois l’ADSL, la TV numérique, la téléphonie fixe et mobile. Les offres multiservices ou «Quadruple play» devraient être les fers de lance des nouvelles batailles commerciales de la rentrée et du début de l’année prochaine. L’éventuel rachat de Tele2 est donc une opération stratégique importante pour SFR, mais également un pied de nez pour les opérateurs concurrents. En passant à côté des opportunités AOL et Tele2, Free et Telecom Italia (Alice) ne pourront pas se renforcer face à Neuf Cegetel. Rappelons à titre indicatif que Neuf Cegetel et SFR sont financièrement liés via le groupe Vivendi.