Triomphe de la téléphonie illimitée VoIP

14 septembre 2006 à 14h28
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 19h00 -

La téléphonie Voix sur IP (VoIP) remporte un franc succès grâce à la croissance du dégroupage et de l'ADSL en France.La croissance du haut-débit est toujours soutenue en France. C'est la conclusion de l'Observatoire des marchés de l'autorité de régulation des télécommunications (ARCEP). L'analyse des dernières données recueillies (1er trimestre 2006) met à l'honneur le dégroupage total et la téléphonie VoIP. Avec plus de 10,5 millions de connexions haut-débit au 31 mars 2006, ce sont désormais plus de 3 internautes sur 4 qui sont abonnés à une offre ADSL, câble ou satellite. La très forte croissance du dégroupage total (+ 500% en un an) explique à la fois le succès du haut-débit, la place prépondérante de la technologie ADSL, ainsi que l'essor rapide de la téléphonie VoIP. A la fin du premier trimestre 2006, plus de 10% des abonnements à la téléphonie fixe sont des abonnements à la voix sur IP. Concrètement, les utilisateurs de téléphonie par Internet ont presque triplé en passant de 1,5 million à plus de 4,2 millions d’abonnements en une seule année. Les appels illimités vers les postes fixes en France fournis avec les offres "Dual" ou "Triple play" des fournisseurs d'accès expliquent ce phénomène. La téléphonie VoIP impacte le secteur des télécoms à tous les niveaux. Le volume de trafic depuis un téléphone fixe a augmenté ainsi de 3,3 % en un an. Les communications émises depuis un téléphone VoIP représentent désormais 14 % de l'ensemble du trafic des lignes fixes au premier trimestre 2006, contre 6 % seulement pour la même période en 2005. La répartition des abonnements aux services de téléphonie VoIP se fait ainsi : 3,2 millions d'abonnés cumulent la VoIP avec un abonnement téléphonique classique (zone non-degroupée) contre un million qui l'utilise directement via leur abonnement à une offre ADSL multiple dégroupée.