La vidéo à la demande séduit les internautes

23 février 2007 à 13h22
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h59 -

Les internautes abonnés à une offre ADSL Triple Play s'intéressent de plus en plus à la vidéo à la demande.La vidéo à la demande (VoD) gagne du terrain dans le paysage Internet français. C'est la conclusion de l'observatoire de la VoD qui s'appuie sur une étude conjointe du CSA et de l'institut d'étude NPA Conseil.

35% des personnes interrogées dans le cadre de ce sondage déclarent connaître la vidéo à la demande. Ce chiffre atteint même 59% des internautes qui ont souscrit un forfait haut-débit comprenant une offre de TV par ADSL ou par câble.

La popularité de la vidéo à la demande s'affirme nettement chez les abonnés Triple Play. En effet, les données de l'observatoire de la VoD révèlent que la part des utilisateurs de VoD a doublé par rapport à l'été 2006. Ce sont donc près de 11% des internautes disposant d'un service IPTV qui ont régulièrement recours à la vidéo à la demande.

L'étude confirme aussi que les français estiment que la vidéo à la demande est un moyen de remplacer la location de DVD. La VoD devient un "vidéo club virtuel payant" par le biais duquel l'internaute construit son propre univers en toute liberté, sans se déplacer de son canapé. Néanmoins, si la croissance est au rendez-vous et si les moeurs commencent à bouger, des difficultés ralentissent l'essor de la VoD.

Les catalogues proposés par les FAI ne sont toujours pas assez riches pour séduire massivement les abonnés. La qualité de la VoD n'est pas encore au niveau de celle des DVD et les prix restent assez élevés surtout pour les contenus les plus récents. Enfin, les négociations difficiles entre les ayant-droits et les distributeurs retardent la mise à disposition de nouveautés. Bref, un film passe d'abord au cinéma, sort en DVD à l'achat ou en location, puis devient seulement disponible en VoD.