Bilan du CNC 2015 : la télévision n'est pas morte !

18 mai 2016 à 17h28
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h35 -

Audiences, replay, support, temps d'écoute : le CNC, dans son rapport annuel, dresse un bilan du marché de la télévision en 2015. Outre l’analyse du marché de la VOD et de la SVOD, le bilan du CNC pour l’année 2015 présente également un panorama de l’offre et de la consommation télévisuelle sur l’année écoulée. Mobilité et délinéarisation sont au cœur des tendances, mais le téléviseur conserve une place centrale dans les habitudes des Français. La télévision n’est pas morte ! 3h44, c’est la durée moyenne d’écoute par jour et par individu de la télévision en France, sur un téléviseur. Ce chiffre es t en progression légère par rapport à l’an passé (+3 minutes) et globalement constant depuis 5 ans, ce qui conforte l’idée d’un téléviseur toujours fédérateur. Néanmoins, la durée d’écoute de la télévision baisse de deux minutes à 1h56 chez les plus jeunes (4-14 ans) et d’une minute chez les jeunes (15-49 ans). En revanche, ce sont les personnes plus âgées qui regardent le plus la télévision avec 5h07 quotidiennes, un chiffre en progression de 5 minutes par rapport à l’an passé. Malgré ce rôle toujours important du téléviseur, la mobilité devient aussi une caractéristique de la télévision : près de 6% des 15 ans et plus regardent la télévision au quotidien sur un autre écran que le téléviseur, soit 3 millions d’individus. L’étude Global TV de Médiametriedécrivait ce phénomène de mobilité. La progression de la part d’audience des chaînes de la TNT La part d’audience des chaînes historiques est en baisse depuis dix ans et a ainsi perdu 23.1 points, atteignant 63% en 2015, au profit des chaînes de la TNT et de la TNT HD à 26.7% en 2015.

20.8% des Français sont abonnés à ces chaînes thématiques payantes, une diminution de 0.6% par rapport à l’an passé. Au total, les Français ont dépensé 3 371 millions d’euros en abonnements à des chaînes de télévision, un chiffre en baisse de 2% par rapport à 2014, alors que, comme nous le rappelions, le chiffre d’affaires de la SVOD s’élève lui à 82.5 millions d’euros, dérisoire par rapport aux chiifres de la télévision payante, mais néanmoins en augmentation de 182% !

marché de la vidéo payante



Une surconsommation des journaux télévisés

De très loin, les programmes les plus visionnés à la télévision sont les fictions télévisuelles qui représentent près d’un quart de l’offre télévisuelle mais aussi un quart de ce qui est effectivement consommé. Les magazines sont également plébiscités par les téléspectateurs. Plus étonnant, les journaux télévisés arrivent à la troisième place et représentent plus de 10% du temps passé devant la TV alors qu’ils ne représentent que 2% du temps effectivement diffusé, une surconsommation intéressante dans le cadre du développement de l’offre d’actualité à la télévision avec l’arrivée de plusieurs chaînes d’actualité en continu sur la TNT gratuite.

La largesse de l’offre de la télévision de rattrapage

L’offre de la télévision de rattrapage est vaste (plus de 100 chaînes sont ainsi disponibles) et multisupport puisqu’accessible sur tous les écrans : téléviseur, tablette, smartphone, ordinateur…. 60% des programmes diffusés sur les chaînes nationales entre 17 heures et minuit sont disponibles en replay, un chiffre en progression qui concerne principalement les divertissements, magazines, programmes d’information et sport. Au total, 17.109 heures de programmes sont disponibles chaque mois en replay, en nette progression ces dernières années (+62% par rapport à 2011).

Des usagers toujours plus demandeurs de replay

Cette offre en croissance est accompagnée d’une forte demande et d’usages en adéquation. 5.1 milliards de vidéos ont ainsi été visionnées en télévision de rattrapage en 2015, soit une progression de 36.4% sur un an ! 73,4% des internautes regardent ainsi des programmes en replay, cette pénétration n’a cessé d’évoluer depuis 2011. Cette activité est loin d’être occasionnelle : près d’un utilisateur sur deux (47.5%) regarde des programmes en replay au moins une fois par semaine et même 9.4% au moins une fois par jour.

Pour la première fois, la télévision devient le support préféré pour visionner du replay, alors que les consommateurs lui préféraient l’ordinateur les années précédentes. Il est de plus en plus facile de regarder ces programmes sur un téléviseur avec le développement des accès (FAI, TV par satellite, TV connectées, consoles de jeux vidéo, clé externe…). Néanmoins, tout comme pour la télévision en direct, la consommation de TV en replay sur mobile et tablette continue de progresser avec 31.7% des contenus consommés ainsi.

consommation replay