Free et Orange : l'innovation en débat

27 mars 2009 à 13h31
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h48 -

Stériles, les phrases assassines entre Free et Orange ont au moins le mérite de pointer l'importance de l'innovation comme élément stratégique essentiel pour survivre sur le marché des télécoms.Orange contre Free. Free ou Orange ? Orange meilleur que Free ? Free plus fort qu'Orange ? Impossible de répondre catégoriquement tant les deux opérateurs et leurs offres sont différentes. Alors que les dirigeants d'Iliad et de France Télécom vont se retrouver une nouvelle fois au tribunal, essayons d'y voir plus clair sur le rôle que chacun a joué dans l'innovation, au coeur de la polémique aujourd'hui.

En affirmant que "ce sont les cerveaux qui produisent l'innovation, pas le carnet de chèque", Maxime Lombardini (DG d'Iliad-Free) a fait réagir la direction d'Orange, visiblement énervée par la simplification du discours. Il est vrai que derrière cette phrase, tout le monde a compris "Free crée l'innovation, Orange se l'offre".... Qu'en est-il ?

La première difficulté consiste à définir l'innovation. Parle-t-on d'innovation technologique ou bien d'innovation marketing et commerciale ? Bien que les deux soient liées à partir du moment où les services/produits "innovants" sont commercialisés auprès du grand public, il convient de ne pas faire de raccourcis. L'un des exemples les plus visibles - en particulier sur les forums du web - est le cas de la TV et de la téléphonie sur IP.

Souvent assimilés à une innovation de Free, ces deux services n'ont pourtant pas été inventés par le "trublion". En revanche, si Free n'a rien à voir avec la création des protocoles SIP, H323 ou encore MPEG, le FAI a pourtant innové dans le sens où il a été le premier à proposer une passerelle résidentielle unique exploitant les services IP. Cela veut-il dire qu'Orange, qui a commercialisé sa Livebox après la Freebox, est un copieur/suiveur qui n'innove pas ?

Freebox HDA la fois opérateur historique et un des leaders mondiaux des télécoms, Orange innove, mais pas de la même façon que Free. Acteur important de la R&D, Orange développe son patrimoine immatériel en multipliant les brevets (+ de 500/an) protégeant les inventions mises au point par près de 4000 chercheurs et ingénieurs. A ce titre, Orange participe activement à la normalisation et à la promotion des standards sur les codages audio (MP3 et AAC), vidéo (MPEG), sur la diffusion de la TV numérique, et sur les normes GSM, 3G ou encore Wi-Fi (802.11). On est loin du Minitel !

Mais l'innovation technologique ne se suffit pas à elle-même. Et cela, Xavier Niel et son équipe l'ont bien compris en misant en premier sur les nouveaux usages susceptibles de séduire les abonnés. Régulièrement, Free a ainsi complété son offre à l'aide de fonctionnalités "inédites" comme la téléphonie IP illimitée vers l'international, la TV multiposte, ou encore les adaptateurs CPL intégrés. Bien entendu, ces ajouts sont "nouveaux" mais sont-ils pour autant une innovation ? Autrement dit, pour appuyer sa croissance future, Free peut-il faire l'économie d'un investissement conséquent dans la R&D ?