La fibre optique au service des institutions culturelles : très haut débit pour culture 2.0

19 janvier 2016 à 12h31
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h35 -

L'intérêt de la fibre optique n'est plus à démontrer pour les particuliers et les entreprises, mais le très haut débit devient aussi indispensable pour les structures culturelles. Cas pratique avec l'exemple de l'Institut du Monde Arabe.

L’Institut du Monde Arabe (IMA) est une fondation de droit privé ouverte à Paris depuis 1987. Il a pour vocation de mieux faire connaitre l’apport du monde arabe à la civilisation universelle et de promouvoir le dialogue entre Orient et Occident. Bibliothèque, centre de langues, librairie, boutique, musée : l’institut est constitué de diverses entités à Paris et dans son antenne dans le Nord Pas de Calais, mais aussi sur internet via des portails, webdocs, chaîne YouTube, bibliothèque numérique, jeux vidéo

La culture 2.0, le nouvel enjeu de l’Institut du Monde Arabe

Webdoc Nos Ancetres Sarrasins

La médiation numérique est en effet au cœur de la mission de l’IMA. Celle-ci passe par exemple par la visite virtuelle d’exposition, un jeu vidéo qui initie les enfants à la gastronomie des pays arabes, des images sur les coulisses d’une expo ou encore un webdoc sur la scène artistique contemporaine marocaines.

La culture 2.0 est au cœur des projets de l’IMA. Elle représente une très belle ambition qui nécessite néanmoins une infrastructure et une bande passante suffisantes. La médiation numérique n’est pas la seule problématique à laquelle est confronté le service informatique et des nouvelles technologies de l’IMA : l’accès au Wifi est également une demande récurrente des visiteurs.

La solution proposée par CELESTE

Après appel d’offres, l’IMA a choisi l’opérateur CELESTE pour répondre à ces problématiques, alors qu’il fonctionnait auparavant avec un opérateur ADSL. Trois critères ont poussé l’IMA à ce choix : l’installation de la fibre permettant une symétrie dans le volume des échanges, la sécurité pour permettre une continuité de service et le prix.

Celeste

Deux fibres de 80 mètres et 50 mètres ont ainsi été mises en place. L’une est destinée à la production internet. L’autre permet l’accès au Wifi et peut servir de ligne secondaire de secours. Grâce à cette nouvelle infrastructure, 40% de la bande passante est en moyenne utilisée, ce qui laisse de la marge pour monter de nouvelles productions interactives.

La bibliothèque du Centre Pompidou et les problématiques du haut-débit

Celeste

En 2010, déjà, la bibliothèque du Centre Pompidou se retrouvait confrontée à des problématiques similaires pour pouvoir proposer l’accès libre à ses contenus (images, musiques, médiathèque des langues, logithèque…) et à l’information en général, pour tous, via tous types de supports, mais aussi la mise en place d’une web TV destinée à retransmettre débats et colloques du Centre Pompidou en direct.


Outre la mise en place d’un moteur de recherche spécifique, d’outils de travail virtualisés, la bibliothèque du Centre Pompidou a opté pour une fibre optique à 30 Mbit/s, proposée également par l’opérateur CELESTE.