Le Président interpellé sur le numérique

30 novembre 2007 à 14h20
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 17h55 -

L'association Renaissance Numérique publie une lettre ouverte au Président de la République pour le sensibiliser sur le retard du numérique."L’Internet pour tous les Français, c’est possible ! C’est une question de choix et de volonté politique". Le groupe de réflexion Renaissance Numérique, composé d'universitaires et de professionnels, ne passe pas par 4 chemins pour s'adresser à Nicolas Sarkozy.

A l'occasion d'une lettre ouverte adressée à l'Elysée, l'association tire la sonnette d'alarme sur la situation du numérique (Internet et informatique) en France. Avec plus d’un Français sur deux qui n’a pas accès à l’Internet depuis son domicile, l'Hexagone accuse un fort retard sur ses voisins européens. "Seulement 47% des foyers français sont en effet connectés à Internet alors qu’ils sont presque 70% en Angleterre ou en Allemagne et même 80% aux Pays-Bas ou en Suède" rappelle Renaissance Numérique.

Renaissance Numérique insiste sur le nombre encore trop important de connexions bas-débit. Même si l'ADSL et le câble représentent le gros du secteur, plus de 1,8 millions d'abonnements RTC-56kbits sont encore actifs en France, notamment en zones rurales et en zones blanches. 40% des Français ne sont toujours pas éligibles aux offres triple-play qui permettent de profiter du haut débit, de la téléphonie illimitée et de la TV par IP.

Comment améliorer la situation ? L'association propose de considérer l’Internet haut débit comme un service universel au même titre que le téléphone. Elle prône également la nomination d'un secrétaire d'Etat pour encadrer, par exemple, des politiques intelligentes de coopération entre opérateurs privés et collectivités territoriales.