Movie Swap : un accès à la plus grande bibliothèque mondiale de films ?

9 mars 2016 à 15h49
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h35 -

Vodkaster est la start-up française qui ambitionne de concurrencer Netflix (rien que ça !) et de donner une seconde vie à vos DVD pour une plateforme internationale et une promesse : #FreeTheMovies !

A la base réseau social du cinéma, Vodkaster s’est allié il y a deux ans à Riplay pour un concept assez étonnant et pour le moins innovant. L’idée ? Vodkaster proposait alors à ses membres de lui confier leurs DVD pour les numériser et les consulter à distance sur tous supports (PC, MAC, TV, tablette), avec bien sûr toutes les fonctionnalités qu’offre un DVD : menu, chapitres, paramètres audio, sous-titres, bonus…

Concept Vodkaster

L’idée disruptive fut de permettre la vente et l’achat de ces DVD numérisés et de pouvoir acquérir tous ces contenus sans avoir à passer par le support physique et de les revendre, le tout en quelques clics et pour 0.99 euros à chaque transaction. Un catalogue des plus complets était donc disponible, dans la simple limite des DVD fournis par les utilisateurs, sans contrainte de la part des ayant-droit, ni de la chronologie des médias. Rappelons qu’en France, les DVD sont disponibles, tout comme la VOD locative, 4 mois après la sortie des films en salle. Mais que la disponibilité en VOD locative, est interrompue lors de la diffusion des films à la télévision.

Trois fonds d’investissement ont d’ailleurs injecté deux millions d’euros dans la plateforme.

Le nouveau concept de MovieSwap

MovieSwap, le nouveau service de Vodkaster, qui vient tout juste d’être annoncé, se fonde sur un concept similaire, sauf que cette fois le principe n’est pas basé sur la vente, l’achat ou la revente de DVD numérisés à distance, mais sur l’échange et plus sur le paiement à l’acte mais sur l’abonnement. On envoie ses DVD à Vodkaster qui se charge alors de les numériser et les place dans un espace personnel. A partir de là, ils sont accessibles à distance et échangeables avec des personnes du monde entier. MovieSwap devient alors une plateforme globale d’échange dématérialisé, légale, à petit prix et avec une offre pléthorique.





Le modèle économique devrait être celui de l’abonnement « à la manière de Deezer ou Spotify » comme l’explique Cyril Barthet, fondateur et patron de Vodkaster. Vodkaster n’a pas encore annoncé les prix mais on peut raisonnablement s’attendre à un tarif sous la barre des dix euros.

Il sera possible d’accéder à MovieSwap sur PC, Mac, tablettes Android et sur TV. L’équipe a même développé le SwapStick, une petite clé HDMI sous Android qui se branche sur le téléviseur.

Une campagne de kickstarting

Movie Swap Kickstarter

La plateforme est prête et le lancement officiel devrait intervenir, dans un premier en version beta au mois d’Août, puis début 2017 en version grand public. En attendant, une campagne kickstarter a été lancée hier avec l’objectif de récolter 35.000 euros pour financer le lancement de la plateforme (à l’heure où nous écrivons ces lignes plus de 15.000 euros ont déjà été récoltés par plus de 620 contributeurs. A la clé, tout de même, un accès à vie au service de Movieswap pour une contribution minimale de 5 euros (mais on peut donner 6900 euros avec à la clé un séjour à Cannes et un dîner avec les fondateurs du site !).

Pourquoi c’est révolutionnaire ?

Movie Swap

Vodkaster part d’une constatation : 25 milliards de DVD ont été vendus dans le monde ces quinze dernières années dans le monde et Cyril Barthet affirme que jusqu’alors le service a reçu 200.000 DVD : des blockbusters aux films plus confidentiels, des vieux films aux dernières nouveautés, les références éditées sont pléthoriques et on imagine tout de suite la gigantesque DVD-thèque dont on pourrait disposer à portée de clics. A côté, le catalogue de Netflix, même avec ses nouvelles séries « maison », fait pâle figure.

Une DVD-thèque internationale d’ailleurs. Car le service ne se limite pas à la France et la campagne kick-starter s’adresse au monde entier. D’ailleurs, dans quelques l’équipe de Vodkaster s’envole pour Austin, Texas pour lancer le service à South by Southwest, festival de musique et de cinéma.

En se basant sur l'échange de DVD, Vodkaster s’affranchit des contraintes qui pèsent d’habitude sur les plateformes VOD et SVOD : négociations avec les ayant-droit, chronologie des médias et territorialité des droits audiovisuels.

Par ailleurs, en commençant à se faire connaitre comme réseau social du cinéma, la plateforme bénéficie d’une belle éditorialisation (dossiers, news, classements, jeux (le moviequiz par exemple), microcritiques), mais aussi d’une communauté fidèle qui alimente le site en contenus autour des films.

Petit bémol néanmoins, à l’heure où l’on parle de 4K, seuls les DVD peuvent être streamés. Pour le moment, les blu-rays ne font pas partie de l’opération.