149 000 nouveaux abonnés fixe THD au premier trimestre

4 juillet 2014 à 18h01
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h40 -

L'ARCEP a comptabilisé dans son nouvel observatoire des services fixes, une hausse de 29% des abonnés très haut débit en un an. Le nombre d'accès internet continue de progresser en France, notamment celui en très haut débit. Même si les connexions à moins de 30 Mb/s concernent 91% des abonnements, la part des technologies THD poursuit sa croissance.

23 millions d'abonnements internet sont donc en haut débit, soit une hausse de 2.1% en un an. Ils sont en majorité distribué par l'ADSL (98%), puis par le câble, le satellite, la boucle locale radio, ou le wifi, qui progressent à eux quatre de 11.6% depuis le premier trimestre 2013.

L'observatoire de l'ARCEP distinguent plus précisément les accès très haut débit. Les abonnements en fibre optique de bout en bout sont en très forte hausse, puisqu'ils atteignent les 638 000, soit une variation positive de 68.3% sur une année. Les accès supérieurs à 30 Mb/s et ceux supérieurs à 100 Mb/s ont augmenté de 16 à 20% par rapport à fin mars 2013.

nombre de forfaits internet fixe
Depuis la fin 2010, le revenu de l'ensemble des services fixes est en repli, et atteint au 1er trimestre 2014, 3.7 milliards d'euros HT. Ce recul est dû aux revenus liés aux accès bas débit (abonnements en RTC (réseau téléphonique commuté), publiphonie, cartes...) dont le total baisse de 9.3% sur un an. De leur côté, les revenus liés aux accès haut et très haut débit augmentent (1.7% sur un an) mais pas assez pour compenser les pertes. Ils représentent "avec 2.6 milliards d'euros, plus des deux-tiers du revenu des services fixes (70% en hausse de 2 points en un an)."

Cette semaine, l'ARCEP a également publié son rapport trimestriel sur les mesures de la qualité de l'accès au service fixe effectuées par les opérateurs. Il concerne les délais de raccordement et le taux de panne chez Orange (RTC, ADSL, fibre optique), Bouygues Telecom (ADSL, fibre coaxiale), Free (ADSL), SFR (ADSL, fibre optique), et Numericable (fibre coaxiale). Le gendarme des télécoms précise que "l’obligation de publication d’indicateurs de qualité de service fixe s’applique aux offres résidentielles (i.e. non professionnelles) des seuls opérateurs ayant plus de 100 000 abonnés sur une même configuration d’accès fixe", ainsi cela explique l'absence de résultat pour les connexions en FTTH de Free et de Bouygues.

Orange est l'opérateur ADSL dont le délai de raccordement, sans intervention d'un technicien, est le plus rapide (moins de 5 jours dans 50% des cas). Bouygues est bon dernier, avec Free et SFR sensiblement à égalité derrière. Numericable obtient un bon résultat pour le délai d'ouverture de ligne en fibre coaxiale. Par contre, lorsqu'un technicien intervient chez le client, on observe d'importantes variations et l'opérateur historique perd sa première place.

delai de raccordement dans l'internet fixe
Au cours des 30 premiers jours, les Livebox ADSL sont les plus sujettes à des pannes (+ de 16%), suivies dans un mouchoir de poche par les BBox, les Box de SFR et les Freebox. Du côté de la fibre, le matériel semble mieux tenir le coup, avec un taux qui ne dépasse pas les 6%.

taux de panne dans l'internet fixe