Bouygues : de l'ADSL à la fibre optique

3 mars 2010 à 15h04
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h46 -

En 2009, Bouygues Télécom a franchi le cap des 300 000 clients Bbox ADSL. Un bon démarrage pour l'opérateur qui se tourne déjà vers l'avenir avec prudence et pragmatisme.Le groupe Bouygues, propriétaire de Bouygues Télécom notamment, vient de publier ses résultats financiers et commerciaux pour l'exercice 2009. L'opérateur s'est félicité des performances de ses offres ADSL qui regroupent 311 000 abonnés au 31 décembre.

Sur le dernier trimestre de l'année dernière, Bouygues s'octroie la seconde place du classement (après SFR) avec un recrutement net de 138 000 clients ADSL. L'opérateur évoque le succès des offres Ideo, lancées en mai 2009, qui associent un abonnement mobile 3G à un forfait ADSL multiservices.

Bouygues reste néanmoins un petit poucet du secteur avec une base d'abonnés incomparable avec celle d'Orange (8,88 millions), d'Iliad (4,56 millions) ou de SFR (4,44 millions). Le retard est bien trop important pour être rattrapé à court et moyen terme. Bouygues en est conscient évidemment.

Du coup, l'opérateur pense déjà à l'avenir pour se renforcer et assurer tout simplement sa survie dans le secteur des télécoms. En mettant le pied dans l'ADSL, et en lançant immédiatement une offre Quadruple Play, Bouygues a fait un premier pas. Un second pas sera posé en juin prochain lorsque les premières offres Très Haut Débit Bbox seront commercialisées grâce au partenariat passé avec Numericable.

Prudent sur l'ADSL, Bouygues est également pragmatique sur la fibre optique. L'opérateur sait qu'il faudra des années avant que les réseaux FTTH ne se généralisent suffisamment pour créer un marché viable. A défaut de fibre jusqu'à l'abonné - sans parler des capacités d'investissement monopolisées - Bouygues préfère se positionner dès aujourd'hui sur les 3,3 millions de prises "100 Méga" du réseau de Numericable.