Pourquoi Internet financerait-il France Télévisions ?

23 mai 2008 à 12h41
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h52 -

C'est en substance la question que pose l'association Renaissance Numérique au Gouvernement.Dans le cadre du projet de suppression de la publicité sur la télévision publique, la commission Copé a évoqué 3 pistes pour financer France Télévisions.

Une nouvelle taxe de 0,55% sur l'électronique grand public est envisagée. Difficile d'imaginer que des produits tels que les disques durs ou les clés USB seront de nouveau ciblés par le Gouvernement. Rappelons qu'une taxe sur la copie privée a déja été ajoutée en octobre dernier sur les supports numériques.

Autre possibilité : une hausse de de la redevance TV. Elle serait alignée sur l'inflation, et étendue aux résidences secondaires et aux écrans d'ordinateurs. En clair, un internaute surfant sur le web sans regarder de programmes TV, ou pire une personne sans connexion Internet mais utilisant son PC pour la bureautique, sera tout de même mis à contribution pour financer la télévision.

Enfin, la dernière solution proposée par la commission Copé consisterait à ponctionner 0,5 % sur le chiffre d'affaires des opérateurs téléphoniques et des fournisseurs d'accès à Internet. L'association Renaissance Numérique souligne le risque de "pénaliser une industrie émergente créatrice d'emplois alors que la France est un des pays les plus en retard de l'Europe des 25 avec un taux de connexion des foyers voisins de 50% quand il est de 70% en Allemagne ou en Angleterre".