REV@, le réseau de fibre optique de Vannes Agglo

5 juin 2015 à 13h14
- Mis à jour le 11 mars 2019 à 08h53 -

Le réseau de fibre optique REV@ permet aux habitants et aux entreprises de 24 communes de Vannes agglo de profiter de la fibre optique jusqu'à 1 Gb/s chez les fournisseurs d'accès Wibox, K-net, Videofutur, Ozone, Nordnet, Coriolis, et Comcable.

En 2012, Vannes Agglo a décidé de prendre son avenir numérique en main en lançant l'extension vers toutes ses communes du réseau d'initiative publique initié en 2006. Baptisé REV@, ce projet de réseau de télécommunications vise à soutenir le développement économique des 24 communes de Vannes agglo, réduire la fracture numérique et accélérer la couverture en fibre optique jusqu'au domicile (FTTH) pour les particuliers. En janvier 2013, l'aménageur numérique Altitude Infrastructure a obtenu le contrat de délégation de service public lui permettant d'engager les travaux de déploiement pour reprendre et étendre le réseau, et l'exploiter en tant qu'opérateur neutre.

De la fibre pour tous les habitants de Vannes agglo

Claire Houssais et Antoine Mercier en charge du très haut débit à Vannes Agglo

Doté d'un budget de 15.7 millions d'euros - dont 10 millions financés par Vannes agglo et 5.7 millions par Altitude Infrastructure - ce nouveau RIP (Réseau d'Initiative Publique) s'appuie sur le réseau REV@ que l'agglomération exploitait déjà pour raccorder certains sites publics tels que les lycées, l'Université, le CHU et les zones économiques vannetaises.

Compte tenu des nouveaux enjeux liés à la fibre - Plan France Très haut débit et Plan Bretagne Très haut débit en tête - Vannes agglo a choisi d'accélérer le déploiement de la fibre pour les particuliers habitant autour de la préfecture du Morbihan. Si les 55 000 habitants de Vannes "intra muros" sont déjà partiellement fibrés par Orange (sur ses fonds propres), les 80 000 habitants des 23 communes périphériques n'étaient au mieux couverts que par de l'ADSL, voire même de l'ADSL à moins de 2 Mbit/s pour les communes en "bout de ligne".

Complémentaire des déploiements engagés par Orange (Vannes) et le Conseil Régional, le réseau REV@ de Vannes Agglo couvre 10 000 foyers depuis l'été 2016 en priorisant les zones les moins bien desservies. L'objectif est de ne pas attendre 10 ou 15 ans avant que le très haut débit soit déployé dans des zones peu denses. Plusieurs villes autour de Vannes sont ainsi déjà fibrées comme Séné, Meucon, Theix, Ploeren. ou encore La Trinité Surzur, Noyalo et Le Hézo.

Soutenir l'activité économique et l'attractivité du territoire

Avec une croissance démographique de 15% entre 1999 et 2009, Vannes agglo dispose d'un large tissu économique composés de 14000 PME de l'industrie, du transport, de l'agro-alimentaire, des TIC et du nautisme. Sans oublier de nombreuses TPE (artisans...) et l'économie touristique (hôtellerie...) liée au Golfe du Morbihan.

Pour Antoine Mercier, maire d'Arradon et vice-président de Vannes agglo en charge du très haut débit, "la fibre optique est essentielle pour que Vannes agglo devienne un acteur du développement économique régional". Bien conscient que les bassins d'emploi se concentrent autour de Rennes, Nantes et Brest, Vannes agglo veut inciter les entreprises à s'installer sur son territoire.

En l'espace de 2 ans, 42 zones d'activités sur 44, 200 sites publics et 24 mairies ont été raccordée au réseau très haut débit. "Certaines entreprises nous ont indiqué que la disponibilité de la fibre était un critère de choix pour s'installer ou tout simplement maintenir l'activité sur l'agglomération" précise Antoine Mercier.

 

Parmi les nombreuses entreprises raccordées, on peut citer les exemples de la Clinique Océane où la fibre facilite le transit des lourds fichiers numériques (radiographies...), ou encore Polidesk à Arradon, un espace de coworking de nouvelle génération pour les professionnels indépendants et les télétravailleurs.

L'attractivité ne se limite pas uniquement aux entreprises. Dans la commune de Le Hézo (750 habitants) en bordure du Golfe, la mairie se félicite de l'arrivée de la fibre. Après avoir investi plusieurs milliers d'euros dans la rénovation du parc informatique de son école, le maire (Loïc Lebert) se réjouit que les 70 élèves et les enseignants disposent d'un véritable accès au numérique rapide et performant. "Face au faible débit (512 Kbit/s) de l'ADSL et aux déconnexions fréquentes, l'impatience des habitants était palpable : on a fait salle comble lors de la première réunion publique d'information sur la fibre" souligne Loïc Lebert.

Réduire la fracture numérique de suite !

Le réseau REV@ compte par ailleurs un volet hertzien, opérationnel depuis déjà plus d'un an. Après avoir identifié plusieurs communes mal desservies en ADSL, Vannes agglo a choisi de déployer 6 stations radio. Ces relais couvrent théoriquement 2500 foyers dont le débit ADSL est inférieur à 2 Mbit/s et permettent de fournir une connexion Internet haut débit jusqu'à 10 Mbit/s.

Les relais hertziens sont installés sur des points hauts existants acheminant les flux jusqu'à l'abonné grâce à l'installation sans frais d'une antenne sur le toit. Pour le moment, le réseau REV@ n'accueille qu'un seul fournisseur d'accès Radio : il s'agit d'Ozone, le spécialiste des connexions sans fil (voir notre reportage sur le réseau Wifi du Calvados par exemple). La solution radio restera transitoire.


Le réseau optique REV@ s'organise autour d'un réseau de transport principal interfacé aux réseaux d’opérateurs Internet et d'un réseau de distribution qui se termine par la prise optique installée chez l'abonné.

Le réseau de transport optique

Le réseau REV@ est constitué d'une boucle locale optique couvrant l'ensemble du territoire de Vannes agglo. La colonne vertébrale du réseau comprend 5 noeuds de raccordement optique (NRO) situés dans les communes de :

  • Theix
  • Elven
  • Ploeren
  • Saint-Ave
  • Baden


PMZ de fibre optique à Le Hézo (Morbihan)

Ces centraux optiques servent d'interface entre le réseau de transport et les 23 points de mutualisation de zone (PMZ) sur lesquels sont raccordées les fibres optiques qui couvrent les rues puis les logements de chaque commune de Vannes agglo. Le réseau REV@ utilise l'architecture GPON (point à multipoints) largement déployée en France par Orange.

A l'image d'un arbre, le principe du déploiement GPON (Gigabit Passive Optical Network) est de coupler les fibres (des branches) de 64 abonnés au niveau du point de mutualisation et de transporter leurs signaux via une seule fibre (le tronc) jusqu'au noeud de raccordement optique.

Pour déployer près de 300 kilomètres de fibres, les équipes d'Altitude Infrastructure en charge du réseau REV@ s'appuient principalement sur les infrastructures déjà existantes. Ont donc été systématiquement réutilisés les fourreaux souterrains appartenant aux collectivités, à Orange ainsi que les supports aériens d'ERDF par exemple.

Le réseau de desserte jusqu'aux logements

Une fois que la liaison NRO-PM est réalisée, il s'agit ensuite de capillariser le réseau en tirant des fibres optiques jusqu'aux points de branchement optique (PBO). Ces boîtiers sont installés au plus près des logements. Une fois que le client passe commande d'une offre très haut débit, l'opérateur tire alors une fibre optique entre ce PBO et le client final. Les PBO sont généralement situés dans les chambres souterraines des rues où l'on retrouve d'ailleurs aussi les lignes téléphoniques d'Orange notamment. Parfois le raccordement en fibre d’un client peut amener REV@ à s'appuyer sur des supports aériens tels que ceux d’ERDF. Une convention a ainsi été signée il y a quelques jours avec le distributeur d'énergie pour faciliter le déploiement de la fibre.

Depuis le PBO dans la rue, la fibre optique est donc tirée à l'intérieur des maisons jusqu'à un dispositif de terminaison intérieur optique (DTIo) situé au niveau de la gaine technique du logement (GTL). A partir de là, la fibre est installée jusqu'à la prise de terminaison optique (PTO). C'est à partir de cette prise que la fibre est branchée à l'adaptateur ONT qui convertit ensuite les signaux optiques en signaux électriques avant de les envoyer sur le modem-routeur de l'abonné.

Grâce à REV@, de la fibre en zone non dense et davantage de concurrence

fibre optique de Vannes Agglo

Dans la commune de La Trinité-Surzur (1500 habitants) située à 15 km à l'est de Vannes, un point de mutualisation de 1000 prises a été installé. Tous les foyers de la ville sont raccordables à la fibre optique...et cela change tout pour une ville qui ne dispose d'aucun central téléphonique et dont la couverture ADSL ne permet pas de dépasser la vitesse de 8 Mbit/s.

En présence de Thomas Gassiloud, PDG du fournisseur d'accès WiBox, nous avons ainsi été accueillis par un jeune couple qui nous a ouvert les portes de leur maison pour découvrir l'installation fibre et surtout nous faire part de son expérience du très haut débit. "Nous avons un abonnement WiBox avec une connexion 100 Mbit/s depuis le début du mois de mars et nous ne regrettons pas notre ancienne Freebox ADSL à 2 Mbit/s !" reconnaissent ces morbihannais. "Nous ne sommes pas spécialement technophiles mais on apprécie que les vidéos se lancent instantanément en haute définition sur Youtube." poursuivent-ils.

Du côté de l'installation, tout s'est bien passé : "deux techniciens ont raccordé la fibre de la rue jusqu'à mon garage puis jusqu'à la prise de mon bureau au premier étage [...] j'ai simplement branché la WiBox sur l'adaptateur fourni lors de la pose". Et le prix ? "La fibre optique est moins chère que l'ADSL puisque le forfait Maxi Fibre de WiBox est facturé 29.90€ par mois, soit 9 centimes de moins que la forfait Freebox".

Pour le moment, tous les fournisseurs d'accès français ne sont pas encore présents sur le réseau REV@ de Vannes agglo. Pour les professionnels, REV@ est déjà partenaire de plusieurs opérateurs locaux (Netensia, Bretagne Télécom) et nationaux (Adista, Alsatis, Completel, SFR Business Team, Bouygues Entreprises...).

Pour les particuliers, le réseau REV@ est pour le moment utilisé par 7 fournisseurs d'accès :

  • Wibox
  • K-Net
  • Nordnet
  • Coriolis
  • Videofutur
  • Ozone
  • Comcable

Nul doute que d'autres - déjà présents sur des réseaux d’initiative publique - viendront renforcer la concurrence. Sans oublier les opérateurs nationaux qui peuvent bien entendu louer les infrastructures de REV@ pour commercialiser leurs offres de fibre optique sur Vannes agglo. 

[Mise à jour du 11 mars 2019] Free commercialise désormais ses offres Freebox en fibre optique sur le réseau Reva Numérique déployé par Altitude infrastructure pour le compte de l'agglomération de Vannes.

Galerie photos sur le déploiement de la fibre sur le réseau Rev@

 

Fibre Optique Réseaux
nro-reva Noeud de raccordement optique près de Vannes
interieur-nro Intérieur du NRO
olt-huawei OLT Huawei dans le NRO
tiroirs-ftth-nro Tiroirs de fibre dans le NRO
energie-batterie-nro Batterie de secours dans le NRO
ventilation-lovage Ventilage et fibre lovée dans le NRO
tiroirs-coupleurs Coupleurs optiques
pmz-fibre Point de mutualisation dezone
armoire-rue L'armoire de rue à l'entrée de la commune
coupleur-gpon Coupleurs GPON dans le PMZ
chambre-pbo Chambre de rue avec le point de branchement
prise-pto Prise optique (PTO) chez un abonné fibre
ont-huawei Adaptateur ONT Huawei chez un abonné
modem-wibox Modme routeur Wibox