Les prix des forfaits mobiles toujours à la baisse en 2014 !

1 juin 2015 à 13h55
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h21 -

L'ARCEP enrichit ses publications concernant le marché des télécommunications, avec un nouvel indice particulièrement instructif. Il donne en plus des prix des services télécoms mobiles en métropole, des informations sur les usages mobiles des français...Si le constat qui s’impose sur 2014, est encore une baisse des prix des forfaits mobiles, la tendance se ralentit, avec un seuil plancher qui semble presque atteint sur la fin d’année. Néanmoins, sur la globalité 2014, l’indice des prix mobiles de l’ARCEP, qui prend comme référence une base 100 en janvier 2010, a diminué de 10% en moyenne. Sur les forfaits avec abonnement, on note une baisse des prix de 13,5% (contre une baisse de 23,5% en 2013) et pour les forfaits sans abonnement (indice à 55,6), on peut à l'inverse noter une légère hausse, de 7,5%, avec un indice que se situe lui à 69,7. L’ARCEP remonte surtout que les prix sont relativement stables sur la fin d’année et sauf 'coup de Trafalgar' de Free, 2015 devrait être dans la même mouvance.

Les revenus pour les opérateurs baissent encore, mais moins vite
Les revenus des opérateurs de communications électroniques baissent de 3,4% sur 2014, mais moins qu'en 2013 (-7,3%), avec 36,8 milliards d'euros (HT). Les constatations de l’ARCEP mettent en avant d’une part une baisse moins importante des prix des services mobiles et de l'autre, un recul lui aussi moins prononcé des revenus des services de la téléphonie fixe. Sur la partie mobile, avec 14 milliards d’euros, le recul est moindre (-7,0% sur 2014), avec des prix qui ont moins baissé et surtout un nombre de souscripteurs en nette hausse, plus un accroissement de la consommation des appels, data et des services.

Les prix moyens des forfaits mobiles continuent de baisser

Si les opérateurs emploient environ 122 000 personnes à fin 2014, ce chiffre est en baisse de 2,5% sur un an (hors montant des achats de fréquences). Dans le même temps, les investissements réalisés par les opérateurs de communications électroniques au cours de l’année 2014 sont eux aussi en recul de 3,5% (estimé à 6,9 milliards d’euros).

Les revenus des télécoms pour les opérateurs

Communication vocale en hausse sur les forfaits mobiles
Alors qu'entre 2007 et 2012, la consommation en communication vocale avait tendance à baisser, la courbe s'est inversée, avec +29,4% en 2013 et encore +14,5% en 2014. Cela semble assez logique avec des enveloppes vocales plus importantes et surtout de plus en plus de forfaits en tout illimités.
Les habitudes de consommation suivent le mouvement, avec en moyenne 1 heure et 25 minutes en 2014 pour les utilisateurs de cartes prépayées (+53,1 % versus 2013). Pour les contrats post-payés, bloqués et/ou avec abonnement, le volume de consommation vocale est à 3 heures et 33 minutes en 2014 (+9,1% de hausse en un an).

Les consommations mensuelles selon les profils

Les chiffres clefs du trafic mobile
Un autre constat de cet indice de l'ARCEP, est celui de la croissance de 7% du volume de communications au départ des mobiles, soit 147 milliards de minutes en 2014, avec 9,6 milliards de minutes en plus. La consommation de données sur les réseaux mobiles a elle aussi doublée, soit plus de 300 000 téraoctets pour 2014. Ceci est du bien entendu au fait que les forfaits et smartphones 4G sont plus nombreux, avec des offres incluant plus de data : 14% des cartes SIM ont été utilisées au moins en 4G et 64% en 3G. La consommation moyenne de données est en 2014 de 377 Mo/mois par carte SIM mobile (hors cartes SIM ‘MtoM’), toujours selon l'ARCEP.

Les SMS, toujours massivement utilisés

Enfin, du côté des SMS envoyés, leur nombre a légèrement augmenté, avec en tout plus de 197 milliards de SMS (+4,2 milliards de SMS en 2014). Le nombre moyen de SMS envoyés par utilisateurs est de 200, mais les chiffres varient : en moyenne ils baissent à 319 contre 331 en 2013 sur les forfaits, et augmentent de 84 à 99 sur les offres sans-engagement.

Les revenus des télécoms pour les opérateurs