Ralentissement du marché mobile selon l'Observatoire ARCEP du 1er trimestre 2016

6 mai 2016 à 11h11
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h19 -

Alors que la fin 2015 s'était soldée par un marché du mobile en progression, les 3 premiers mois de 2016 montrent eux un réel ralentissement sur un secteur arrivé à maturité. Seul le marché M2M s'est montré un peu plus dynamique...

L'ARCEP constate comme l'an dernier à la même époque, un ralentissement dans le nombre de carte SIM actives, avec une baisse de 295 000 cartes sur le T1 2016, contre une progression de 390 000 le trimestre précédent selon l'ARCEP. Après la guerre des promotions sur la fin d'année qui avait permis aux primo-accédants de s'abonner, l'érosion était prévisible sur un marché mature.
Pour comparer, à la même époque en 2015 la baisse se situait aux alentours des 360 000 cartes (mais elle était en progression de 400 000 en 2014 !), avec un taux de pénétration du marché français qui baisse lui aussi fort logiquement à 108,1% de la population (64,277 millions de français, 109,2% au 31 décembre 2015). Ainsi, au 31 mars 2016, le nombre de cartes SIM activées en France s'élevait à 71,8 millions, hors cartes M2M.

Les forfaits sans engagement de plus en plus plébiscités

La tendance forte en faveur des forfaits sans engagement semble se poursuivre, aidés par une forte volatilité des abonnés, avec encore 1,5 millions de numéros portés au cours du premier trimestre 2016, contre 2 millions le trimestre d'avant.
L'ARCEP met surtout en avant la proportion des offres sans engagement qui continue à croître de 0,5 point sur le trimestre (en tout, +7,0% en un an). Les forfaits sans engagement représentent au 31 mars 2016 61,1% des 58,5 millions de forfaits commercialisés en métropole (contre 60,6% des forfaits au 31 décembre 2015). En fait, sur le T1 2016, on note une augmentation des forfaits (+360 000), mais une très forte baisse des cartes prépayées (-654 000).

Le marché des cartes SIM en France T1 2016 ARCEP



Les cartes MtoM toujours en croissance

La tendance sur la bonne santé du marché des cartes SIM dites MtoM se confirme. Ces cartes SIM Machine To Machine sont dédiées à l'Internet des Objets et utilisées pour la communication entre des équipements distants (terminaux, serveurs fixes et mobiles…), généralement sans intervention humaine.Ce secteur montre une belle croissance annuelle, avec presque 2,6 millions de cartes supplémentaires. Le nombre de cartes MtoM est au 31 mars 2016 de 11,3 millions, en progression de 758 000 sur le trimestre de début 2016.

Taux de pénétration des cartes SIM en France T1 2016


Avec un marché mobile qui est arrivé à maturité sur le sol français, la croissance devrait désormais être faible, parfois négative sur la partie abonnements mobiles, mais il sera intéressant de voir si l'explosion de l'Internet des Objets et l'apparition de plus en plus d'objets connectés pourra redynamiser cette croissance. La vraie question concernera la proportion des offres sans engagement, qui continue à progresser, mais avec une grande offensive des opérateurs pour revaloriser les forfaits mobiles avec engagement, en proposant des avantages et des services apportant une réelle valeur ajoutée.

ARCEP T1 2016 observatoire services mobiles