L'ARCEP reçoit 25 dossiers de candidature pour améliorer la 3G et 4G en Outremer

12 mai 2016 à 19h22
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h19 -

Pour faire suite à un appel à candidatures du gouvernement, sur proposition de l'ARCEP, afin d'attribuer des autorisations d'utilisation de fréquences 3G/4G, 25 candidatures ont été déposées...

Alors que le déploiement de la 4G continue son chemin, et que le gouvernement travaille sur l'activation dans les plus brefs délais par des opérateurs mobiles d'antennes sur les nombreuses zones blanches mobiles qui caractérisent encore notre territoire, l'ARCEP avait initié en février dernier une procédure d'appels à candidatures pour l'attribution de licences de téléphonie 4G dans les DOM, mais également de licences 2G et 3G en Guadeloupe, Guyane et Martinique.

La couverture mobile en Outre-Mer selon l'ANFR

Lors du dernier bilan ANFR sur le mois d'avril 2016, du déploiement des supports de réseaux mobiles en France et Outre-Mer, sur les 25 236 sites autorisés pour la téléphonie très haut débit en 4G, au 1er mai, seulement 221 étaient situés sur des territoires ultramarins français !

La 4G en Outremer selon l'ANFR


Proportionnellement, pour la 3G, sur les 42 122 supports français au 1er mai 2016, seulement 2020 sont situés Outre-Mer et pour la 2G, on a un ratio similaire de 41 162 sites autorisés pour seulement 2 584 en Outre-Mer. Pour résumer, ces territoires sont quasiment à eux seuls une immense zone blanche de couverture mobile...

La 3G en Outremer selon l'ANFR



Quelles fréquences disponibles en Guadeloupe et en Martinique

Pour expliquer cette ouverture à de nouvelles fréquences, cela vient notamment du fait que l’Arcep a retiré leurs fréquences à trois opérateurs mobiles ultramarins, en raison du non-respect de leurs obligations de déploiement et de paiement de leurs redevances. Ce sont donc des ressources en fréquences dans les bandes 900/1800/2100 MHz dans les départements de la Guadeloupe, Martinique et Guyane qui sont concernées cette réattribution.
Au total, par ces appels à candidatures, pour la Guadeloupe et la Martinique, les quantités de fréquences disponibles à ce jour sont les suivantes : 800 MHz 1800 MHz 2,1 GHz 2,6 GHz selon le tableau suivant :

Les fréquences disponibles en Guadeloupe et en Martinique