Confinement : Bouygues offre une heure d'appels video en 4G tous les soirs

Logo de Bouygues Telecom
24 avril 2020 à 11h35
- Mis à jour le 24 avril 2020 à 18h45 -

Bouygues Telecom lance une nouvel initiative à l'intention des ses abonnés mobiles confinés : une "happy hour" durant laquelle les appels visio ne seront pas décomptés du forfait.

C'est devenu une habitude pour de nombreux Français durant le confinement : joindre ses proches en appel vidéo pour garder le contact. Un "nouveau rituel" que Bouygues Telecom se propose d'accompagner grâce à une nouvelle opération : une heure d'appels visio offerte chaque soir à tous ses abonnés mobile, dès aujourd'hui et jusqu'au 31 mai.

Happy Hour Visio chez Bouygues

Concrètement, tous les détenteurs d'un forfait Bouygues, B&You ou Sensation, pourront profiter d'une heure d'appels en vidéo en 4G chaque soir entre 19 et 20h.

Et ce quelle que soit l'application utilisée : Whatsapp, Skype, Messenger... La data consommée à cette occasion ne sera pas décomptée de leur abonnement. Et ce même pour les abonnés à un forfait bloqué, ou ceux ayant dépassé leur enveloppe mensuelle de data. En cas de débit réduit au-delà de l'enveloppe, ces derniers retrouveront un débit 4G complet pour passer des appels vidéo, précise l'opérateur. En cas de facturation des gigas au-delà du forfait, la data consommée à cette occasion ne sera, elle, pas facturée.

Pas de crainte pour le réseau mobile

Cette heure d'appels vidéo offerte sera accessible "sans condition et sans manipulation à effectuer", complète Bouygues Telecom. Une condition quand même : être couvert en 4G par le réseau mobile Bouygues à l'intérieur de son domicile. Une initiative qui devrait combler les clients Bouygues craignant de faire exploser leur forfait data.

Ne risque-t-elle pas en revanche d'entraîner une congestion du réseau de l'opérateur localement ? Une crainte manifestée au début du confinement par les fournisseurs de téléphonie, qui avait appelé leurs abonnés à privilégier le réseau Wi-Fi. Contacté, Bouygues Telecom se montre confiant à cet égard. "Nous observons depuis le début du confinement la charge du réseau, et nous estimons que c’est faisable", nous a ainsi assuré l'opérateur.