Premier test mondial terrain cet été d'un prototype de drone 5G par Ericsson et China Mobile

20 août 2016 à 12h17
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h18 -

La prochaine génération de réseau mobile 5G commence à faire l'objet de nombreuses expérimentations, mais c'est le leader suédois des équipements télécoms Ericsson qui vient d'annoncer un test sur le terrain d'un drone 5G, avec une vidéo à la clef.

Si nous parlons très régulièrement de la 4G et de son déploiement en France, et de ses évolutions 4G+/4G++, la technologie de 5ème génération 5G est un sujet majeur pour tous les acteurs de l'industrie télécoms, et de par l'importance du numérique, pour tous.
Au-delà de simplement fournir des débits plus importants et de meilleur qualité pour l'internet mobile ou les communications vocales, la 5G permettra sur un même réseau, de profiter également de l'internet des objets, des véhicules connectés, des smart cities...

Rennes vient d'ailleurs d'annoncer être une ville pilote pour des expérimentations 5G avec un regroupement de partenaires industriels et la participation au financement de l'état. De leur côté, Ericsson et China Mobile avaient présenté cette démonstration 5G à l’occasion du salon MWC de Shanghai qui s’est déroulé du 29 juin au 1er juillet 2016, mais la publication d'une vidéo nous permet de revenir sur ce test.

Un drone 5G avec une latence très faible !

Un des enjeux majeurs de la 5G sera de proposer notamment une latence (temps de réaction/connexion) très faible, élément essentiel pour le temps réel ou pour certaines applications, comme par exemple ici un drone. Déjà, des usages de drones pour aider dans certaines situations (sauveteurs en mer, aide sur un lieu de catastrophe naturelle inaccessible par la terre...) sont testés, mais la 5G autorisera une multiplication de ce genre d'usages pratiques avec des performances optimales et le partage des fréquences pour des utilisations totalement différentes : internet mobile, voix, IoT, voitures autonomes, sécurité...

Ce test Ericsson et China Mobile s'est fait sur le réseau de l’opérateur chinois, à Wuxi, dans la province chinoise de Jiangsu, avec un drone qui a effectué un vol avec des technologies 5G et des transferts intercellulaires entre de multiples sites, utilisés simultanément, par des abonnés mobiles. Comme précisé par les deux partenaires, les cas d’usage potentiels de cette technologie comprennent notamment les applications critiques telles que le support aux services d’intervention d’urgence. Toutefois, pour pouvoir assurer la sécurité et la fiabilité nécessaires à ce type de services (d'où la 5G), l’opérateur doit garantir sur son réseau une faible latence de bout en bout, en déployant dynamiquement une portion de réseau au travers d’un cloud distribué en bordure de cellules radio.

Ericsson 5G dès 2020


Huang Yuhong, directeur adjoint de l’institut de recherche CMRI (China Mobile Research Institute), a déclaré : «Les deux entreprises ont pour objectif d’explorer les possibilités offertes par la 5G dans les industries verticales et dans de nouveaux cas d’usage ainsi que d’œuvrer ensemble au déploiement commercial de la 5G en 2020. »Chris Houghton, directeur de la Région Asie du Nord-Est d’Ericsson, a déclaré : « Avec une mise en œuvre commerciale prévue en 2020, les travaux de recherche d’Ericsson sur la 5G sortent des laboratoires pour venir faire leurs preuves sur les réseaux 'live'. »

Ericsson 5G en test avec un drone