Internet sur mobile : tous les usages en hausse en 2016, les jeunes toujours en pointe

30 novembre 2016 à 14h35
- Mis à jour le 5 septembre 2019 à 17h10 -

Les Français surfent-ils beaucoup sur leurs smartphones, et pour quoi faire ? Deux études publiées cette semaine viennent éclairer les dernières évolutions des usages.

Nous sommes de plus en plus connectés en mobilité, avec des usages en hausse dans tous les domaines : tel est le constat du Baromètre du Numérique publié hier par l’Autorité de régulation des communications (Arcep). Navigation, mais aussi messagerie, vidéos, recherche d’adresses à proximité, applications, téléphonie VOIP : toutes ces pratiques sont en progression en 2016. Des chiffres qui soulignent aussi les différences d’usage en fonction des catégories de population et du lieu de résidence.

Toutes les utilisations en hausse

60% des français se sont connectés au moins une fois à Internet via leur téléphone mobile en 2016. C’est la première observation de cette étude réalisée pour le compte de l'Arcep par le CREDOC (Centre pour l’études et l’observation des conditions de vie) sur un échantillon de 2 213 individus. Pas vraiment une surprise, au regard de la démocratisation des smartphones et de l’amélioration progressive de la couverture du territoire : 42% des détenteurs de téléphones mobiles indiquent ainsi qu’ils utilisent la 4G pour surfer.

Une hausse qui se traduit logiquement par des progressions sur tous les types d’usages : 55% des plus de 12 ans équipés naviguent sur Internet sur leur appareil (+3 points par rapport à 2015), téléchargent des applications (+4), cherchent une adresse grâce à la géolocalisation (+6), échangent sur messagerie (+7) et téléphonent en VOIP via Hangouts, Skype ou autres (+6). Sans oublier la consultation de vidéos, à laquelle s’adonnent 34% des utilisateurs.

Tous les usages connectés sur mobiles en progression selon l'Arcep



Jeunes et CSP+ les plus connectés

Autre constat attendu : les plus accros à Internet sur portable sont les 18-24 ans, en tête du classement des utilisateurs les plus intensifs, quel que soit l’usage. A l’exception, toutefois, de l’utilisation d’applications de messagerie texte, où ils sont précédés d’une courte tête par les 12-17 ans, une autre tranche de la population friande d’utilisation d’Internet sur mobile, avec les 24-39 ans.

La fréquence et le temps de connexion se révèlent aussi conséquents : 1h26 par jour sur smartphone et tablette, et 1h39 pour les 15-24 ans (dont 1h01 sur les seuls smartphones), selon l’étude Baromobile publiée par la régie SFR et le réseau d’agences de conseil en communication OMD. Leurs chiffres indiquent également que 49% des Français se connectent chaque jour via leur mobile, une proportion qui monte à 66% chez les 15-34 ans et 62% parmi les cadres et professions intellectuellement supérieures. Le baromètre de l’Arcep relève quant à lui un recours légèrement plus élevé d’Internet sur mobile chez les CSP+ que dans les autres catégories, sans toutefois s’attarder sur les critères de fréquence d’utilisation.

Zones peu denses : une utilisation moins intensive

Pas étonnant non plus : le baromètre numérique souligne un recours systématiquement plus important aux smartphones en zone urbaine qu’en zone peu dense, quel que soit le type d’utilisation. A l’exception, pour le coup surprenante, du visionnage de vidéos, étant donné la couverture théoriquement plus faible des territoires moins densément peuplés. L’écart est en revanche largement plus marqué s’agissant de la recherche d’adresses par géolocalisation, moins efficace, et sans doute moins pertinente sur les zones moins denses.

Les utilisateurs moins friands d'usages connectés mobiles en zone peu dense



Le boom des messageries et des jeux sur mobile

Environ 60% des 12-24 ans utilisent des applications d’échange de textes et médias comme Whatsapp, Snapchat, Skype et autres Facebook Messenger selon le Baromètre numérique. Baromobile avance pour sa part une proportion de 81% chez les 15-24 ans, qui les utiliseraient près de 5 fois plus que les autres applis, et les ouvriraient 9 fois par jours. Pour quoi faire ? Essentiellement pour échanger avec des groupes d’utilisateurs et partager des fichiers multimédias, selon l'Arcep. Qui souligne que ces applications ne sont pas l'apanage des plus jeunes : les adultes les utilisent aussi, mais de préférence pour communiquer à l’international.

60% des Français connectés à Internet via mobile

Enfin, catégorie oubliée par le Baromètre numérique, peut-être parce qu’elle ne relève pas forcément d’une utilisation d’Internet : la catégorie du jeu sur mobile. Celle-ci concernerait tout de même 61% des utilisateurs de smartphones de 15 à 60 ans (et 77% des 15-24 ans), selon Baromobile. Et les plus joueurs ne sont pas toujours ceux que l’on croit : si les Français se détendent sur Candy Crush, Pokemon Go ou autres Clash Royale en moyenne 57 mn par jour sur smartphones et tablettes, le temps moyen s’avère légèrement supérieur (1h01) ... chez les 55-60 ans !

A la recherche d'un forfait taillé pour Internet ? Faites un tour sur notre comparateur d'offres mobiles pour trouver la formule qui vous convient au meilleur prix. Vous pouvez aussi demander à être rappelé par un de nos conseillers, qui vous aidera à choisir la formule la plus adaptée !