Hotline : une loi pour le temps d'attente gratuit

5 janvier 2007 à 18h08
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h59 -

Tous les opérateurs ADSL ne jouent pas le jeu de l'auto-régulation. Le Gouvernement va donc légiférer pour obliger les FAI récalcitrants à ne plus facturer le temps d'attente de leur assistance."Bonjour, vous avez demandé le service technique ? Ne quittez pas, un conseiller va vous répondre....". Qui n'a jamais entendu ce type de phrase automatique qui énerve d'autant plus que le compteur tourne ? A 34 centimes d'euros la minute, la plupart des hotlines des fournisseurs d'accès deviennent vite un gouffre financier.

Pour désenfler la polémique des hotlines, les FAI se sont engagés en septembre 2005 à rendre le temps d'attente gratuit. Hélas, malgré les menaces du minstre de l'Industrie courant 2006, seuls quelques opérateurs ont effectivement tenu leur promesse.

Alice, Orange, Tele2 et Club Internet ont ainsi fait des efforts contrairement à Free et Neuf Cegetel. Le ministre de l'Industrie va donc passer à l'étape suivante, qui consiste à intégrer la gratuité du temps d'attente des hotlines dans le projet de loi sur la consommation qui sera voté fin janvier.