Tirs croisés entre Orange et SFR

23 mai 2008 à 16h48
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h52 -

Les opérateurs Orange et SFR se crèpent le chignon sur tous les terrains, et à toutes les occasions.La concurrence entre Orange et SFR (Vivendi, Canal+, CanalSat, Neuf Cegetel) ne date pas d'hier puisque les 2 opérateurs télécoms s'opposent dans la téléphonie mobile depuis plusieurs années déjà. Mais, ces dernières semaines, la situation s'envenime sérieusement entre les 2 principaux fournisseurs français.

L'actualité récente s'est focalisée sur la guerre larvée entre Orange et SFR, et qui éclate dorénavant au grand jour. Qu'est-ce qui justifie cette escalade ? Trois raisons expliquent principalement les hostilités : l'explosion de l'Internet mobile (3G), le poids croissant de SFR dans le haut débit et l'arrivée d'Orange dans le secteur des contenus.

1/ L'Internet mobile

Finalement timide, voire même condamnable (et condamnée d'ailleurs), la concurrence entre Orange et SFR au niveau de la téléphonie mobile se relance. Le succès de la 3G (HSPDA) ainsi que les perspectives de croissance pour les services liés à l'Internet Mobile et à la télévision mobile personnelle (TMP) redynamisent le secteur. A ce sujet, le CSA devrait annoncer le nom des candidats retenus d'ici la fin juin.

D'un côté, Orange s'offre l'exclusivité de l'iPhone d'Apple, et de l'autre SFR surfe sur la vague de la clé 3G+ associée aux ordinateurs "low cost" comme l'Eec d'Asus.

2/ Le haut débit

Largement leader du secteur de l'ADSL avec plus de 49% de parts de marché, Orange était jusque là un FAI à part. Derrière, plusieurs opérateurs alternatifs continuent de se battre entre eux sur le terrain du dégroupage ou de la croissance externe mais la donne a changé. Cela a commencé avec le rachat de Tele2 France par SFR, puis par le lancement de l'offre SFR Box, et enfin par la fusion entre SFR et Neuf qui a déjà récupéré AOL France, Club Internet et Cegetel.

En clair, SFR est actuellement en train de préparer une vaste offensive sur le marché du haut débit pour contrer Orange sur son terrain de jeu favori. Conséquence : la marque Neuf devrait rapidement s'estomper au profit de SFR et la concurrence entre les 2 opérateurs devrait s'intensifier sur le créneau de la convergence fixe/mobile. Sans oublier la fibre optique pour laquelle Neuf/SFR s'est déjà rapproché de Free ou Numericable pour faciliter la mutualisation réciproque des réseaux.

3/ La guerre des contenus

"Je déclare la guerre Orange/Canal+ ouverte" aurait très bien pu être la traditionnelle phrase d'ouverture du festival de Cannes cette année ! Aussi bien Vivendi taquine Orange sur le haut débit, aussi bien Orange ne se prive pas de lui rendre la pareille pour le cinéma ou le sport. Studio 37, filiale cinéma d'Orange créée en novembre 2006, aimerait ainsi bien jouer les trouble-fêtes dans le pré-carré de Canal+.

Orange compte s'immiscer dans le 7ème art par la voie de la production pour diffuser en exclusivité ses contenus via un bouquet de chaînes dédiées, à l'image du modèle de la chaîne cryptée. Inutile de préciser que Canal n'est pas enthousiaste si l'on en croit les déclarations de Frédérique Dumas, directrice de Studio 37, qui affirme que "Canal+ essaie de dissuader les producteurs de venir nous voir".

Du grand écran aux terrains de foot, seul le décor change ! Jusqu'à présent considéré comme le grand manitou du football à la télévision, Canal+ n'apprécie pas l'ingérence d'Orange dans le championnat de France. L'opérateur a investi pas moins de 200 millions d'euros pour acquérir une partie des droits de diffusion de la Ligue 1. En danger, Canal+ a dû sortir le chèquier pour éviter le tâcle du FAI.

Orange a en effet déjà monté sa propre chaîne (Orange Sports TV) et va diffuser son premier match de foot le 9 août prochain sur Orange TV. Les films suivront rapidement puisque le bouquet Cinéma du FAI devrait débouler à la rentrée...

A l'occasion du festival de Cannes, Orange a décidé d'enfoncer un peu le clou. L'opérateur annonce en effet que son bouquet de TV sera disponible à 98% de la population grâce à la diffusion par satellite en partenariat avec EutelSat. Une provocation pour Vivendi et sa filiale CanalSat qui avait le monopole du ciel depuis le rachat de TPS.