Bientôt une offre très haut débit chez Coriolis ?

9 janvier 2015 à 14h55
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h38 -

L'opérateur mobile virtuel Coriolis lancera cette année des offres Internet très haut débit en s'appuyant sur le réseau de Numericable et sur ceux des collectivités locales.Surtout connu pour ses forfaits mobiles, Coriolis s'est lancé tardivement sur le marché de l'Internet fixe en ne proposant sa Coriolis Box qu'à partir d'octobre 2012. Alors que le très haut débit tisse doucement mais surement sa toile en France, Coriolis semble cette fois-ci vouloir prendre les devants pour ne pas rater le train de la fibre optique.

L'opérateur mobile virtuel (MVNO), déjà partenaire de SFR pour la 3G/4G et l'ADSL, souhaite étendre cette coopération à la fibre optique. Coriolis envisage ainsi de profiter de l'offre de gros de Numericable (obligation liée au rachat de SFR) pour commercialiser des abonnements très haut débit aux particuliers.

A l'instar de Bouygues Télécom, via son offre Bbox Fibre, Coriolis pourrait ainsi s'adresser à près de 10 millions de foyers déjà raccordés, dont 6 millions sur le réseau rénové du cablo-opérateur (zone "100 mega"). D'ailleurs, selon Les Echos, Coriolis pourrait aussi s'inspirer de la politique tarifaire agressive de Bouygues avec une offre fibre à prix cassé. Rappelons que l'abonnement Internet + Téléphone + TV de Bouygues en zone fibrée (fibre jusqu'au domicile) ne revient qu'à 25.99€/mois, soit une douzaine d'euros de moins qu'Orange et Free par exemple.

Coriolis

Parallèlement au réseau de Numericable, essentiellement situé en zone très dense, Coriolis pourrait également s'installer dans les zones peu denses où la couverture en fibre optique se développe progressivement grâce à l'action des collectivités locales. Coriolis se positionnerait alors face à des opérateurs tels que Wibox, Ozone, Alsatis, K-Net ou encore Comcable qui exploitent les réseaux FTTH déployés par les délégations de service public.