Essonne THD : un plan d'urgence pour apporter le Très Haut Débit au 91 d'ici 2022 !

26 janvier 2016 à 14h00
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 17h35 -

Le Département de l'Essonne, malgré sa position en Ile-de-France, a pris un sérieux retard sur certaines de ses communes dans le domaine des accès au Très Haut Débit. Un nouveau plan vient d'être dévoilé en ce début d'année par le Conseil Départemental...

Malgré des initiatives récentes sur le département, surtout dans le domaine du THD pour les professionnels, le 91 accuse un certain retard notamment sur le déploiement de la fibre optique sur ses communes auprès des particuliers. Un syndicat mixte ouvert va être créé pour déployer cette technologie dans les zones peu denses, basé sur un regroupement des intercommunalités et du Département de l'Essonne. Un plan de 116 millions d'euros a été annoncé, afin d'apporter la fibre optique au-delà des 65 communes denses du département (qui en comprend 196) d'ici à fin 2022, suscitant comme trop souvent un intérêt plus que modéré pour des investissements de la part des 4 opérateurs privés majeurs (Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free).

Tout le département du 91 en THD d'ici fin 2022 !

C'est donc par le biais d'un Réseau d'Initiative Publique que la couverture sera assurée, avec un engagement de l'Etat à hauteur de 14 millions d'euros dans le cadre du Fonds national pour la société numérique, tandis que la Région contribuera à hauteur de 22,5 millions. Dans une première phase, les améliorations des réseaux numériques fixes passeront par une montée en débit, avec des travaux effectués sur les réseaux cuivre existants pour proposer un meilleur ADSL et surtout une montée en débit vers le VDSL2, sur une première tranche de 11 000 lignes identifiées.

Le SDTAN du 91 a validé en 2012 le projet de déploiement du THD dans le 91



La fibre optique dans tous les villages

Cet objectif ambitieux de déployer la fibre jusqu'à l'entrée de chaque village dans les cinq ans sera mené par le Réseau d'Initiative Publique avec la décision en décembre dernier de créer un Syndicat Mixte Ouvert, Essonne Numérique, pour un lancement opérationnel des projets en 2017. Plusieurs communautés de communes ont déjà montré leur intérêt pour y adhérer : Pays de Limours, Etampois Sud-Essonne, Val d'Essonne, Deux Vallées, entre Juine et Renarde, Dourdannais en Hurepoix. D'autre communes semblent prêtes à s'engager également parmi lesquelles on pourrait retrouver les communes de l'Arpajonnais, pour en tout atteindre un total de 126 communes.


Alors que nous vous parlions il y a peu encore de Rungis THD (pour les pros) ou encore des développements de Tutor Europ'Essonne (24 000 prises FTTH raccordables) ou de Covage (Rungis THD et Seine Essonne THD, avec 34 000 foyers éligibles à termes au FTTH sur Corbeil-Essonnes et ses environs), voici un projet qui devrait compléter la couverture du département en fibre optique dans les zones denses, et déjà assurer la montée en débit sur les zones les moins bien loties.

Une armoire FTTH