Free gagne plus de 120 000 clients internet au premier semestre 2016

1 septembre 2016 à 12h36
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h31 -

Ce 31 août, Free (Iliad) a publié ses résultats des 6 premiers mois 2016, avec à nouveau une très belle hausse du nombre de ses clients mobiles (395 000) mais également dans l'internet fixe (123 000), lui permettant de redevenir le 2nd FAI en France !

Comme prévu, Free vient de dévoiler son bilan semestriel, avec une progression nette de son nombre d'abonnés fixes similaire à celle du T1 2015, soit 123 000 clients en plus. Selon Free, cela représente 37% de la croissance sur le marché Internet fixe sur les 6 premiers mois de l'année.
En tout, ce sont 6,3 millions de Freenautes qui ont souscrit à une offre fixe recensés par l'opérateur. Plus intéressant, Free annonce sur cette même période 600 000 foyers en plus qui sont éligibles à la fibre optique Free, soit en tout désormais 3,1 millions de logement couverts par du FFTH Free. Les objectifs sont fixés à 4 millions de prises d'ici la fin d'année, 9 millions en 2018 et 20 millions en 2022...

Du côté du nombre d'abonnés fibre optique du fournisseur d'accès à Internet, avec environ 250 000 clients, Free affiche un taux d'adoption d'à peine 8%, bien en-dessous de la moyenne de ses concurrents ! Inutile de préciser que l'arrivée prochaine d'une nouvelle Freebox devrait permettre à Free de relancer sa conquête en FTTH et minimiser ces résultats en demi-teinte...

Près de 400 000 nouveaux abonnés depuis début 2016

L'opérateur Free Mobile peut en effet annoncer 395 000 nouveaux clients mobiles au 1er semestre 2016, avec au total 12,1 millions d'abonnés, soit 17% de part de marché en France métropolitaine (hors cartes SIM M2M). 40% d'entre eux sont en 4G (4,7 millions), avec un usage moyen de 3,9Go/mois de data (+77% sur un an), bénéficiant de son forfait à 19,99€ qui propose 50Go (pour les abonnés couverts en 4G).

Les résultats de Free ne précisent toujours pas la répartition entre ses deux forfaits, mais selon le communiqué de presse "la part des recrutements nets sur l’offre à 19,99 euros/mois (15,99 euros/mois pour les abonnés Freebox) ne cesse de croitre et atteint un niveau record au premier semestre ».

123 000 abonnés fixes en plus



La 4G au cœur du développement de Free

Free revendique aussi 69% de la population couverte en 4G (75% d'ici fin 2016), avec 3000 nouveaux sites 4G déployés en 1 an et 85% en 3G avec son réseau en propre. Au cours du premier semestre 2016, Free a déployé plus de 750 nouveaux sites 4G et en a migré environ 1 100 en 1 800MHz. Free teste également le 700 MHz, étant l'opérateur avec le plus de sites autorisés sur cette fréquence selon l'ANFR et 3 antennes actives.

L'échéancier de la fin d'itinérance sur le réseau 3G d'Orange d'ici 2020 risque de poser quelques problèmes sur la qualité de service de l'opérateur dès aujourd'hui. Depuis le 1er septembre, ce sont potentiellement 15% de ses abonnés mobiles Free qui vont voir leur débit réduit en 3G à 5 Mbit/s en réception et 448 Kbit/s en émission. Les débits passeront ensuite en 2017 et 2018, à 1 Mbit/s, puis 768 Kbit/s en réception en 2019, pour finir à 384 kb/s en 2020.Free Mobile a pour objectif d'atteindre 90% de couverture 3G de la population d'ici janvier 2018 avec son propre réseau.

Free, nombre d'abonnés en progression



Des résultats financiers solides

Les résultats financiers du Groupe Iliad sont eux plus que solides, avec une progression du chiffre d’affaires de 6,3% sur le S1 2016 (2,3 milliards d'euros), poussée par une reprise de la croissance des activités fixes (+ de 3,4%), une progression des activités mobiles de 13,6% et un Ebitda de 11,5%. Avec un résultat net en amélioration de 17% (190 millions d'euros), on peut remarquer un ARPU (revenu mensuel moyen par abonné) en recul, à 33,90 euros (contre 34,50 euros à la même période en 2015). Les Ventes Privées à 1,99€/mois expliquent en grande partie cette tendance baissière.

Couverture 3G par Free en France