Téléchargement - Licence 3G : que va faire Free ?

15 octobre 2007 à 13h07
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h56 -

Entre ses newsgroups et son service de téléchargement de fichiers, Free est au coeur de la polémique sur le piratage. Et la licence 3G est désormais dans la balance. La ministre de la Culture et de la Communication, Christine Albanel, a annoncé dans un communiqué de presse vendredi dernier qu'elle souhaitait que Free "lutte plus activement contre le piratage". En clair, Madame La Ministre demande à Free de brider ou de supprimer son service dl.free.fr. Une requête qui sonne comme du chantage alors que le fournisseur d'accès a vu son dossier "Licence 3G" rejeté par l'ARCEP...

A priori, rien ne relie le service de téléchargement de fichiers (dl.free.fr) et la licence 3G que Free désire acquérir. Et pourtant ! "L'engagement tangible de Free dans la lutte contre le piratage est un prérequis essentiel à l'examen de leur dossier d'attribution d'une 4ème licence de téléphonie 3G" déclare la Ministre de la Culture.

Pourquoi Free est-il pointé du doigt ? L'opérateur met à la disposition de ses abonnés plusieurs services en ligne qui peuvent faciliter le téléchargement illégal de contenus protégés par copyright. Les Freenautes ont notamment accès aux newsgroups binaires qui permettent de copier un film de 700Mo en quelques dizaines de minutes. Le service dl.free.fr ou encore la "TV Perso" ont été également perçus comme des incitations au téléchargement ou à la copie.