Freebox Delta : coûts cachés et résiliation dans le viseur d'UFC Que Choisir

19 décembre 2018 à 11h50
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 17h26 -

Face à une offre Freebox Delta qu'elle juge peu claire voire trompeuse, l'association de consommateurs met en demeure Free de modifier ses conditions.

La nouvelle Freebox Delta continue de faire des vagues. Après le lancement en grandes pompes de cette offre XXL, les modalités d’abonnement à la box Internet de Free n’avaient pas fait l’unanimité. Une salve de critiques qui a conduit Free à modifier quelque peu sa copie, mais pas assez au goût d’UFC Que Choisir. L’association de consommateurs réclame notamment plus de transparence sur le prix de l’offre ou encore les conditions de résiliation. Elle met en demeure l’opérateur de procéder à des modifications sous 15 jours.

Prix de la Freebox Delta : UFC Que choisir demande plus de clarté

C’est le premier grief de l’association de consommateurs. Les opérateurs Internet sont tenus depuis début 2018 d’afficher le prix de l’abonnement en incluant le coût de la location de box. En adoptant un système d’achat du Player Free/Devialet, pour l'instant obligatoire avec l’offre Freebox Delta, Free s’est quelque peu affranchi de cette règle. Cela lui permet d’afficher un prix de 49,99€/mois pour l’abonnement, alors qu’il faut compter, en plus, 10€/mois pendant 48 mois pour le coût du Player. A moins, bien sûr, que l’on ne décide de régler au comptant cet équipement pour la modique somme de 480 euros.

UFC-Que Choisir n’y voit rien moins qu’une « pratique commerciale trompeuse » au sens du code de la consommation, et demande à l’opérateur de « faire preuve de plus de transparence ».

[Mise à jour du 20/12/2018 : Free a d'ores et déjà modifié la présentation de l'abonnement Freebox Delta pour clarifier le prix de l'offre avec Player inclus]

Freebox Delta : le coût du Player Free / Devialet dans le viseur d'UCF Que Choisir



Frais de mise en service : remboursement exigé

Les Freenautes n’avaient pas manqué de le relever : pour séduisant qu’il soit, l’abonnement Freebox Delta impliquait initialement des frais de mise en service de 99€ pour le moins conséquents. Copie corrigée en quelques jours par Free, qui a annoncé depuis une baisse de prix sur la Freebox Delta en offrant désormais ces frais. Mais, en contrepartie, l’opérateur n’inclut plus le disque dur de 1 To et le pack sécurité, facturés en option à respectivement 59€ et 40€.

Preuve, pour UFC-Que Choisir, que « les frais de mise en service initialement facturés servaient moins à couvrir les frais liés à l’ouverture de la ligne qu’à facturer des produits présentés comme ‘offerts’ par Free ». Elle réclame en conséquence le remboursement des frais facturés aux abonnés ayant souscrit dès le lancement de l’offre, avant le 11 décembre. Sur ce point, Free a déjà annoncé que la suppression des frais de mise en service ou de migration serait rétroactive pour les Freenautes ne choisissant pas le Pack Sécurité ou le disque dur.

Freebox Delta : des frais de résiliation à justifier

Enfin, UFC Que Choisir relève que, dans ses conditions générales, Free évoque des frais de résliation de 49€. Mais l’opérateur n’indique pas les cas où ils peuvent être offerts, qui sont pourtant nombreux (service non rendu, déménagement dans une zone non éligible, décès…). L’opérateur ne justifie pas non plus ces frais, ce qu’exige pourtant le code de la consommation.

Sur ce point aussi, UFC Que Choisir demande une mise en conformité de l’opérateur. La mise en demeure de l’association de consommateurs donne 15 jours à l’opérateur pour se mettre en règle. Faute de quoi elle passera à la vitesse supérieure, notamment en saisissant la direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF).