Le directeur de Free défend la 4ème licence 3G

18 mars 2008 à 15h05
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h53 -

Max Lombardini, le Directeur Général de Free, donne son point de vue sur l'intérêt d'une quatrième licence de téléphonie 3G."Téléphonie : les enjeux d'une quatrième licence" : tel est le titre de l'article que le directeur général de Free a publié hier dans le journal La Tribune. Max Lombardini revient sur le débat autour de la licence 3G et insiste sur la nécessité d'ouvrir le secteur de la téléphonie mobile à plus de concurrence.

Le DG de Free ne fait pas qu'apporter sa contribution au débat, il en profite pour démonter l'argumentation des détracteurs d'une nouvelle licence. L'article de M. Lombardini sonne comme un droit de réponse en réaction à la chronique du "Cercle des économistes" publiée le 6 mars dernier dans La Tribune.

Max Lombardini rappelle d'entrée de jeu que "tous les grands pays d'Europe comptent quatre ou cinq opérateurs, la France étant l'exception". En clair, la concurrence ne joue plus son rôle de locomotive et le secteur se sclérose sous le poids des "actuelles forteresses oligopolistiques".