Numericable annonce 1Gbit/s dès cet été

13 mars 2014 à 13h16
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h40 -

Rachat de SFR ou pas, Numericable répondra à la concurrence dès cet été avec plus de débit, une nouvelle Box et de nouveaux services.Alors que Numericable vient d'annoncer une hausse de ses investissements dans la fibre optique, son PDG enfonce le clou. Eric Dénoyer a ainsi déclaré au quotidien Aujourd'hui en France que l'opérateur "présentera avant l’été une offre à 1 Gigabit". Traduction : les abonnés Numericable résidant actuellement dans les villes éligibles au 200 Mbit/s (Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux et Nantes) pourraient bénéficier d'une connexion descendante 5 fois plus rapide !

Pour rivaliser avec le Gigabit/s proposé par SFR et Free en fibre optique jusqu'à l'abonné (FTTH), Numericable devra simultanément jouer sur plusieurs tableaux. Il lui faudra booster ses sites de distribution (CMTS) en amont et fournir une nouvelle Box à ses abonnés en aval.

tête de réseau Numericable

La norme EuroDocsis 3.0, le plus récent standard utilisé par Numericable pour véhiculer des données Internet sur son réseau de fibre avec terminaison coaxiale (FTTLa), permet d'agréger les canaux et de supporter davantage de débit. Actuellement, Numericable utilise une configuration de 8 voies descendantes (VD) pour une vitesse théorique maximum de 400 Mbit/s en réception. La promesse d'1 Gbit/s de Numericable nécessite l'agrégation de 3 fois plus de canaux soit 24 voies descendantes avec un débit maximal de 1.2 Gbit/s.

Du côté de l'upload, le maximum théorique est aujourd'hui de 108 Mbit/s. Un débit qu'il serait possible de doubler en passant de 4 à 8 voix remontantes (VR). Numericable devrait alors passer d'une configuration 8 VD / 4 VR à une configuration 24 VD / 8 VR.

En amont, les CMTS faisant office d'interface entre le backbone de Numericable et ses clients devront sans doute être renforcés (ajout de carte Cisco MC3G60V dans les CMTS Cisco uBR10012 par exemple) Et surtout, les modems devront être changés. En effet, les plus récents modèles de OneBox, la plateforme utilisée par Numericable et Bouygues, ne gèrent pas plus de 8 canaux descendants.

C'est par exemple ce qu'a déjà fait le cablo-opérateur suisse UPC qui commercialise désormais une offre 500 Mbits en réception / 25 Mbits en émission en s'appuyant sur le modem CGN3 de l'équipementier Hitron, doté d'une puce Intel Puma 6.

D'autres cablo-opérateurs sont actuellement en train de monter en débit un peu partout dans le monde. Lors du "Cable Show" 2011, le PDG de l'opérateur américain Comcast avait testé une connexion à 1 Gbit/s. En juin dernier, il a refait la même démonstration en franchissant le cap des 3 Gbit/s !

Au Royaume-Uni, Virgin Media teste déjà un débit d'1,5 Gbit/s. En Corée du Sud, l'opérateur SK Broadband s'est lancé en 2013 dans un projet-pilote d'1Gbit/s (en collaboration avec Intel et sa puce Puma 6) tandis que Numericable et son homologue allemand Kabel ont déjà réalisé des tests avec des débits compris entre 1 et 4 Gbit/s.