Le plan très haut débit des Deux-Sèvres est lancé

12 février 2015 à 12h06
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h38 -

Le coup d'envoi du plan très haut débit du Conseil Général des Deux Sèvres a été donné avec l'objectif de fibrer 85% des foyers du département d'ici 2030.Après la réflexion, l'action ! Le Conseil Général des Deux-Sèvres a lancé officiellement la phase opérationnelle de son nouveau plan de couverture Internet. Une trancheuse a creusé les premiers tronçons qui accueilleront les câbles de fibre optique du futur réseau très haut débit du département. Les travaux se déroulent actuellement près de Lorigné à une cinquantaine de kilomètres au sud-est de Niort.

Le plan THD du CG79 vise à progressivement augmenter les débits des connexions Internet en se concentrant sur 3 axes :

- le déploiement de la fibre optique jusqu'à l'abonné dans les zones non denses
- la montée en débit ADSL/VDSL2 pour les lignes téléphoniques les moins rapides
- la montée en débit du réseau WiMax pour les zones blanches résiduelles

Actuellement, seule la ville de Niort est partiellement couverte par la fibre optique. Le réseau le plus étendu est celui de Numericable avec 31000 logements éligibles à des offres jusqu'à 100 Mbit/s. Orange tire également depuis quelques années la fibre optique jusqu'au domicile des niortais. Environ 7500 foyers sont aujourd'hui raccordables. Grâce à la mutualisation et aux accords de co-investissements, les offres FTTH d'Orange mais aussi de SFR sont aujourd'hui proposées avec des débits allant jusqu'à 500 Mbit/s voire même 1 Gbit/s. A terme, les forfaits fibre de Bouygues et de Free seront également disponibles.

Grâce aux investissements réalisés par le Conseil Général, soutenu par l'Etat et les collectivités locales, trois phases de travaux sont prévues :

2015-2019 : fibre optique pour 225 sites d'intérêt général (écoles, services publics, ZAC...) et les zones les plus densément peuplées et création de 88 noeuds de raccordement NRA-MeD pour améliorer les débits ADSL.
2020-2024 : 30 000 prises FTTH situées dans des poches d'au moins 300 logements
2025-2030 : 38 000 prises FTTH dans des zones peu denses (habitat dispersé)

D'ici 15 ans, le CG79 envisage de dépenser 220 millions d'euros pour couvrir 85% des foyers Deux-Sévriens. Le Conseil Général a estimé que la couverture des 15% restants serait trop onéreuse (de l'ordre de 130 millions €). Des technologies alternatives comme l'Internet par satellite, le WiMax et la 4G seront alors davantage poussées.

Rappelons que le WiMax est présent dans le département depuis 2008 suite à la mise en place de 49 stations dans le cadre d'un réseau d'initative publique géré par Altitude Infrastructure. Dans le cadre du plan très haut débit, la vitesse maximale des forfaits Wimax pourrait être portée de 2 à 10 Mbit/s. En 2012, Altitude avait d'ailleurs indiqué travailler sur une expérimentation de montée en débit hertzienne dans les Deux-Sèvres.