Numericable a séduit 69 000 abonnés Internet en 2013

12 mars 2014 à 10h53
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h40 -

En 2013, Numericable a poursuivi sa croissance et compte renforcer ses investissements pour accélérer la modernisation de son réseau très haut débit.Après Orange, SFR, Bouygues Télécom et Free, Numericable publie à son tour ses résultats commerciaux. L'année dernière, le cablo-opérateur a conquis 69 000 nouveaux clients "Multiplay", dont 39 000 au second semestre. Sa base d'abonnés Internet a progressé de 7% en passant de 972 000 à 1.041 million.

Si le recrutement de Numericable peut sembler modeste en comparaison des autres opérateurs - Bouygues Télécom a recruté davantage de nouveaux abonnés Bbox sur le seul 4ème trimestre - il faut rappeler que son réseau est également nettement moins étendu puisqu'il ne couvre que 40% de la population.

En revanche, si l'on compare avec les 34 000 nouveaux clients acquis en 2012, on constate que Numericable a doublé sa performance commerciale l'année. Un succès que le cablo-opérateur explique par plusieurs facteurs :

- l'engouement autour de son modem-décodeur LaBox Fibre (300 000 abonnés)
- le décollage du très haut-débit (progression de la demande en raison du multi-équipement des foyers)
- une offensive commerciale plus intense (hausse de 23% des coûts d'acquisition de clients par rapport à 2012)

Labox Fibre by Numericable
Du côté de la TV analogique, Numericable continue de reculer. Les abonnements à la TV par le câble (hors forfaits Internet LaBox) reculent et tombent à 305 000 (-54 000 par rapport à 2012). Ils pâtissent visiblement de la concurrence de la TV par ADSL et de l'enrichissement de la TNT gratuite.

En revanche, Numericable comble ces pertes grâce à l'accord signé avec Bouygues Télécom. Celui-ci loue le réseau très haut débit de Numericable pour commercialiser ses offres Bbox Sensation Fibre. En 2013, Bouygues comptait 363 000 clients THD, soit 66 000 de plus qu'en 2012. Autrement dit, en 2013 35% des internautes naviguant sur le réseau très haut de Numericable étaient des abonnés Bbox.

Pour rester le principal acteur du déploiement de la fibre optique en France, Numericable confirme qu'il déploiera le très haut débit dans près de 800 000 nouvelles foyers cette année. Etant donné qu'il dispose déjà de 5.2 millions de prises éligibles à la fibre optique avec terminaison coaxiale (FTTLa), son objectif est donc de 6 millions de foyers éligibles à 100 et 200 Mbit/s au 31 décembre prochain, et de 8.5 millions d'ici 2016.

Pour soutenir cette ambition, Numericable investira 370 millions d'euros par an jusqu'en 2016, contre 320 millions en 2013. Rappelons que Numericable déploie peu de nouveaux réseaux. En revanche, il remplace de très larges portions de câbles coaxiaux par de la fibre optique. Associé au standard Docsis 3.0, cette architecture réseau permet de fournir rapidement du très haut débit sans avoir besoin d'intervenir dans les immeubles et chez les particuliers.

Face à la guerre des débits relancées par les opérateurs Orange, SFR et Free qui déploient de la fibre jusqu'au domicile (FTTH), Numericable devra également monter en débit (passage à 200 Mbit/s déjà réalisé à Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux et Nantes) et s'appuyer sur la future norme Docsis 3.1 capable de proposer des débits Gigabits.