Internet : Orange marque le pas

29 avril 2010 à 13h27
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h46 -

Avec près de 9 millions d'abonnés ADSL, Orange reste de loin le leader du secteur mais sa part de marché diminue rapidement au profit des opérateurs alternatifs.Orange vient de publier ses résultats financiers et commerciaux du premier trimestre. Le chiffre d'affaires global du groupe est en légère diminution et s'établit à 10,96 milliards d'euros. Au niveau national, le chiffre d’affaires trimestriel d'Orange s’élève à 5,77 milliards d’euros en diminution de 2,1% à base comparable. Hors mesures de régulation et autres nouvelles taxes (Loi Chatel...), il enregistre néanmoins une progression de 0,3%. A noter que l'activité d'Orange a essentiellement été soutenue par la téléphonie et l'Internet mobile entre le 1er janvier et le 31 mars 2010. Le chiffre d'affaires généré par l'ADSL est en effet en diminution de 2% (hors mesures de régulation) par rapport au trimestre précédent. Bien que les chiffres montrent un recrutement de seulement 4000 abonnés, Orange aurait réellement recruté 57 000 nouveaux abonnés ADSL. L'opérateur justifie cet écart par un "ajustement technique de la base clients". Quoi qu'il en soit, il s'agit de toute manière du plus faible résultat commercial du groupe. A titre de comparaison, ce niveau de recrutement correspond à des résultats mensuels - et non trimestriels - si l'on remonte aux données de 2007/2008. La direction d'Orange estime que "le tassement de la part de conquête est pour une large part lié à l’arrêt à la mi-janvier des offres promotionnelles de fin d’année". A défaut de séduire massivement, Orange multiplie les efforts pour améliorer le revenu moyen par abonné. D'une valeur de 34,8€ au premier trimestre 2009, l'ARPU s'établit aujourd'hui à 36,2€. Les abonnés Ornage dépensent donc davantage, notamment grâce au dynamisme du service Orange TV.

Orange vient de publier ses résultats financiers et commerciaux du premier trimestre.
Le nombre de clients de la TV d'Orange (par ADSL et satellite) a bondi de 34% sur un an pour atteindre les 2,89 millions d'abonnés. La marge de progression du fournisseur est encore très importante puisque les 2/3 de son parc total de clients ne sont pas encore concernés par la TV sur IP. La vidéo à la demande contribue largement à améliorer la rentabilité des abonnés.

En ce qui concerne les offres Orange Cinéma Séries et Orange Sport, la situation est plus complexe. Si le nombre d'abonnés a doublé par rapport au premier trimestre 2009, il a seulement progressé de 50 000 clients au cours des 3 premiers mois de l'année 2010. Au final, avec 713 000 abonnés, la TV exclusive d'Orange n'a pour l'instant séduit que 25% des clients Orange bénéficiant du service de télévision numérique de l'opérateur.

Face à un marché de renouvellement et à une concurrence agressive, Orange marque le pas. au cours des trois premiers mois de l'année, la part de marché de l'opérateur historique a dégringolé de 0,8 points et s'établit désormais à 47%. Le recul devrait sans doute se poursuivre au vu de l'évolution du marché des opérateurs alternatifs.

Etant donné qu'Orange estime à 14% sa part de conquête trimestriel, un rapide calcul permet de déduire que SFR, Bouygues, Free et Dartybox ont séduit environ 405 000 nouveaux abonnés entre le 1er janvier et le 31 mars. Reste à connaître désormais la répartition de leurs résultats.