SFR a redressé la barre au 4ème trimestre 2015

15 mars 2016 à 16h32
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h35 -

Au 4ème trimestre, SFR a regagné des clients mobiles et des abonnés Internet très haut-débit. L'opérateur termine l'année avec un résultat net de 682 millions réalisé grâce aux économies et aux synergies issues de la fusion SFR-Numericable.

SFR a publié aujourd'hui ses résultats commerciaux et financiers pour l'année 2015. Après plusieurs trimestres en berne, SFR a repris des couleurs en fin d'année aussi bien sur le marché de la téléphonie mobile que de l'Internet fixe. Du côté du mobile, SFR confirme une "nette amélioration de la performance dans le mobile grand public au 4ème trimestre avec un parc en croissance". Dans les faits, la base d'abonnés SFR (forfaits hors prépayés) a progressé de 140 000 clients nets de résiliation. SFR compte désormais 12.6 millions de clients forfaits (Starter, Power, Premium, Red by SFR).

Cette tendance s'explique notamment par le très dynamique dernier trimestre de 2015 durant lequel les multiples promotions ont incité les français à changer d'opérateur. L'ARCEP avait d'ailleurs relevé, il y a quelques semaines, un volume de portabilité plus important que lors de l'arrivée de Free Mobile sur le marché en 2012. Néanmoins, malgré cette amélioration, SFR n'a pas encore récupéré le parc d'abonnés mobiles qu'il détenait en 2014. Sur l'ensemble de l'année dernière, SFR a perdu 1.1 million de clients dont 700 000 clients pré-payés et 400 000 post-payés.

+ 268 000 clients Box Fibre mais - 491 000 abonnés Box ADSL

Sur le marché des Box Internet, SFR est également repassé dans le vert au 4ème trimestre avec une forte croissance de son parc Très Haut Débit (+ 78 000 entre octobre et décembre). En revanche, l'évolution reste négative pour le secteur de l'ADSL puisque la base SFR s'est contractée de 83000 sur cette même période. Outre les conquêtes de nouveaux clients, SFR a visiblement profité des migrations d'abonnés ADSL vers la fibre et le câble.Au global, SFR a stabilisé son parc Internet fixe à 6.35 millions (- 6000 abonnés entre les 3ème et 4ème trimestres).

Les résultats financiers de SFR sont pour le moins paradoxaux : le chiffre d'affaires 2015 recule de 3.5% (contre -5% entre 2013 et 2014) alors que les l'EBITDA et le résultat net sont en forte progression. Après une perte de 188 millions d'euros en 2014, SFR a ainsi dégagé un résultat net de 682 millions d'euros en 2015. Ces bénéfices sont notamment liés aux 590 millions d'euros économisés (dont 235 millions sur les réseaux (maintenance...) et 230 millions sur le marketing) mais également à l'amélioration de la rentabilité des clients.

La stratégie de SFR repose par ailleurs sur la migration de son parc : d'une part, le revenu moyen d'un abonné ADSL est de 33€/mois contre 40€ en fibre, et d'autre part, la marge est nettement supérieure puisque SFR ne reverse plus les frais de location de la boucle locale à son concurrent Orange.

La stratégie de SFR en 2016

Après une année 2015 de transition, SFR compte tourner la page de la fusion et embrayer sur une phase de croissance durable portée par le déploiement de ses réseaux très haut débit. Sur le fixe, SFR poursuit la modernisation de son réseau câblé. 7.7 des 9.3 millions de foyers couverts par SFR sont compatibles avec un débit de 100 Mbit/s ou plus. Les 1.6 million de prises restantes sont progressivement migrées.