SFR et Neotoa signent une convention fibre à Rennes

24 mars 2014 à 15h21
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h40 -

Les 4500 logements rennais du bailleur immobilier Neotoa seront fibrés par SFR. Les premiers locataires seront raccordés avant la fin de de l'année.Isabelle Simon (directrice régionale SFR Grand Ouest) et Bruno Caccia (directeur général de Neotoa) ont signé ce matin à Rennes une convention pour le raccordement à la fibre optique de tout le parc immobilier géré par le bailleur breton.

D'ici quelques années, les 4500 appartements du parc immobilier rennais de Neotoa (anciennement Habitat 35) seront éligibles à la fibre optique. Une première tranche de 1576 logements sera réalisée dès cette année.

Grâce à cette convention, Neotoa confie à SFR le rôle d'opérateur d'immeuble. SFR devra donc installer un point de mutualisation dans chaque immeuble et de tirer les fibres optiques jusque dans les appartements. Comme dans le cadre d'une co-propriété privée, ces travaux seront à la charge de SFR qui se rémunérera sur la location des équipements aux autres opérateurs commerciaux tels que Bouygues, Orange et Free.

Signature à Rennes de la convention pour le raccordement de la fibre optique entre SFR et le bailleur Neotoa

Commercialisée à Rennes depuis septembre 2012, la fibre de SFR couvre aujourd'hui 50 000 foyers. Néanmoins, comme souvent, le principal point de blocage concerne la signature d'une convention permettant de connecter le réseau horizontal de fibres optiques aux parties privatives de l'immeuble.

"Avec cet accord, nous gagnons beaucoup de temps puisque c'est comme si nous avions signé d'un coup une centaine de conventions dans autant de copropriétés" souligne un responsable de SFR. Techniquement, SFR exploite une architecture GPON (point à multipoints) et tirera de 2 à 4 fibres optiques par logement qui seront connectées au point de branchement situé dans la cave, le local poubelle ou le parking de l'immeuble. C'est à cet endroit que SFR réalisera l'adduction avec le réseau FTTH des autres opérateurs qui désirent commercialiser leurs offres de fibre optique.

Pour Bruno Caccia, le directeur de Neotoa, "la fibre optique va aussi permettre de développer l'attractivité de nos logements". Si la superficie, le prix et la localisation du logement restent les critères principaux de choix, de plus en plus d'internautes s'intéressent également à la couverture numérique du bien immobilier avant de louer ou d'acheter.

La fibre optique sera sans doute l'occasion de développer de nouveaux usages dans les logements. Frédéric Tachen, le directeur du Patrimoine de Neotoa, nous indiquait notamment que le bailleur envisageait d'utiliser la fibre optique dans le cadre d’applications liées à l'aide aux personnes et aux économies d'énergie.

Rappelons que Rennes est plutôt bien couverte en réseaux Internet à très haut débit. La concurrence par les infrastructures bat son plein : Orange, SFR et Free déploient de la fibre jusqu'à l'abonné tandis que Numericable dispose d'un réseau de fibre avec terminaison coaxiale très étendu avec plus de 110 000 foyers éligibles au très haut débit (100 Mbit/s). Quant à la 4G, elle est également disponible sur les réseaux mobiles des 4 opérateurs.