SFR se prépare à étendre l'éligibilité de sa TV

10 octobre 2008 à 18h53
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h50 -

Les programmes de télévision de SFR disponibles en zone dégroupée depuis la Neufbox pourraient bientôt être encodés en MPEG4, ce qui pourrait rendre plus de gens éligibles.Tester en avant-première le nouveau flux TV MPEG4 de SFR, çà vous dit ? C'est aujourd'hui possible en participant à un beta test, auquel l'inscription peut se faire depuis le forum Neuf TV.

Pour ce faire, il est nécessaire de remplir très précisément son profil, de façon à éviter l'activation par erreur d'autres personnes, ce qui pourrait poser problème.

Parmi les informations requises, l'adresse mac du décodeur, l'adresse mac de la neufbox, la référence client, la présence ou non d'un disque dur interne, d'un disque dur externe, la présence ou non de l'HDMI, du Péritel, du CPL ou de la sortie optique.

Il convient de rappeler qu'un beta test reste un test : il s'agit donc de tester une technologie qui n'est pas encore suffisamment mature et exempte de bugs pour être proposée au grand public. Il vaut donc mieux, naturellement, ne pas tester si l'on ne se sent pas à l'aise avec l'outil informatique.

Le MPEG4 devrait donc logiquement, d'ici quelques mois, remplacer le MPEG2 comme moyen de transmission de flux vidéo sur le réseau ADSL de SFR.

Cette technologie est surtout connue pour sa qualité de compression : pour un même niveau de résolution, un flux vidéo en MPEG4 utilisera moins de bande passante qu'un flux encodé en MPEG2. Ceci veut dire que certaines personnnes jusqu'alors inéligibles à la TV le deviendront.

Le MPEG4 a un autre avantage potentiel dans sa musette : il pourrait aider à développer l'interactivité des programmes. Cet encodage permet en effet d'encoder de façon "orientée objet" : au lieu d'un encodage classique, où l'encodeur traite chaque image pixel par pixel, le MPEG4 permet de leur associer un sens, en traitant chaque élément de l'image de façon plus globale.

Ainsi, pour reprendre l'exemple de 01Net, pour un plan sur une speakerine devant un fond fixe, le fond n'aura besoin d'être traité qu'une seule fois.

De plus, grâce à un langage spécial, le Bifs, ce fond et les autres objets identifiés pourront recevoir une étiquette, un nom, permettant de les rendre interactifs : l'époque où, avec un pointeur équivalent à celui de la Wii, l'on pourra cliquer en direct sur un footballeur en plein match pour voir ses statistiques et sur les publicités du bord du stade pour obtenir des bons promotionnels à sortir sur son imprimante, ce temps n'est peut-être plus si loin...