De nouveaux déploiements de fibre prévus dans la Manche

25 juillet 2014 à 11h57
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h40 -

Le syndicat mixte Manche Numerique a retenu la société Sogetrel pour fibrer 6000 foyers localisés près de La Hague.Sogetrel a remporté le marché de services que le syndicat mixte Manche Numerique a lancé pour le déploiement d'un réseau FTTH dans le secteur Beaumont-Hague.

D'un montant de 4 millions d'euros, ce marché vise à réaliser un réseau de collecte de 250 kilomètres de fibre optique pour raccorder à très haut débit 6000 logements de la communauté de communes de la Hague, située au nord du département.

Sogetrel n'est pas le seul prestataire choisi par Manche Numerique. Le réseau d'initiative a en effet choisi de partager la première tranche de travaux de déploiement entre plusieurs équipes. D'un montant de 16 millions d'euros, cette tranche comprend 3 lots pour un total de 17 000 prises essentiellement situées en zone rurale :

- la zone de Mortain-Soudeval attribuée à la société SPIE
- la zone de Sait Hilaire du Harcouet attribuée à la société Sturno
- la zone de Beaumont-Hague attribuée à la société Sogetrel

Fibre optique tirée dans la Manche
Le 17 juillet dernier, le département de la Manche a obtenu la confirmation qu'il recevra 38.8 millions d'euros de la part de l'Etat. Ce financement intervient dans le cadre du programme des investissements d'avenir liés au plan France Très Haut Débit. Le schéma d’aménagement numérique de la Manche prévoit un budget global de 200 millions d'euros pour assurer une couverture FTTH intégrale des 270 000 foyers du département.

Rappelons que les villes de Saint-Lô et Cherbourg (36 000 prises optiques) ne sont pas concernées par le projet puisqu'elles font parti de la délégation Manche Télécom (gérée par SFR Collectivités). Les offres de fibre optique de SFR et d'Orange y sont d'ailleurs déjà commercialisées depuis 2010.

Pour éviter d'accentuer la fracture numérique, la Manche a choisi de moderniser le réseau Wifi qu'elle a mis en place pour couvrir les zones mal desservies en ADSL. Le réseau "Wifimax Mimo" de nouvelle génération sera plus performant aussi bien sur le maillage (nouvelles antennes pour couvrir jusqu'à 15000 foyers) que sur les débits. La vitesse passerait à 10 Mbit/s en réception et 3 Mbit/s en émission grâce à au raccordement en fibre optique de plusieurs dizaines de points relais hertziens.