Free Mobile va tester la 4G+ près de Rouen

24 novembre 2014 à 11h57
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 17h22 -

L'ARCEP a autorisé Free Mobile à récupérer un bloc de fréquence 1800 Mhz pour expérimenter la technologie 4G LTE Advanced sur une antenne de la commune du Petit Quevilly. Sollicité par Free Mobile fin octobre, le Gendarme des Télécoms a autorisé la filiale de Xavier Niel "à utiliser une bande de fréquences duplex de 5 MHz de large dans la bande de fréquences 1800 MHz [...] pour réaliser des expérimentations techniques de la technologie LTE Advanced".

Dans sa décision du 13 novembre, l'ARCEP précise que ce test se déroulera exclusivement à des fins techniques sur l'antenne que Free Mobile a déployée sur un immeuble situé au 15 rue Pablo Neruda à Petit-quevilly, une commune jouxtant Rouen. En complément de la 3G (fréquences 900 et 2100Mhz) et de la 4G (fréquences 2600Mhz), Free Mobile pourra prochainement y associer un bloc de fréquence 1800Mhz pour tester l'agrégation de fréquences et exploiter la technologie LTE Advanced (LTE-A). Baptisée 4G+, cette évolution de la 4G devrait permettre à Free Mobile de fournir un débit maximum théorique de 187 Mbit/s en réception grâce aux 20 Mhz de largeur de bande sur la fréquence 2600Mhz et aux 5 Mhz sur la fréquence 1800Mhz.

Bouygues Télécom, Orange et plus récemment SFR profitent déjà de leur patrimoine spectral pour commercialiser des forfaits mobiles 4G+ avec un débit théorique presque deux fois plus rapide qu'en 4G. Grâce au "refarming" des fréquences 2G en 4G mis en oeuvre depuis octobre 2013 et qui lui permet de couvrir 71% de la population en 4G, Bouygues Télécom est également l'opérateur le plus avancé dans le déploiement de la 4G+. En 2015, il proposera d'ailleurs jusqu'à 300 Mbit/s en couplant non pas deux mais trois fréquences 4G différentes.

Test 4G+ chez Free Mobile

Au Petit-Quevilly, l'expérimentation de Free Mobile lui permettra de tester "in situ" ses équipements et ses systèmes d'information. Néanmoins, la filiale d'Iliad devra patienter jusqu'en mai 2016 pour agréger des fréquences 4G à l'échelle nationale. C'est en effet à partir de cette échéance que Free Mobile bénéficiera d'une redistribution des fréquences 4G en obtenant 15Mhz sur la bande 1800Mhz.