Iliad veut se diversfier dans la téléphonie mobile

31 juillet 2007 à 14h35
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h24 -

Iliad, la maison mère de Free, a officiellement déposé un dossier de candidature pour l'attribution de la quatrième licence 3G.Nous en parlions déjà au début du mois de juillet : Iliad vient de le confirmer officiellement. Le groupe de télécommunication Iliad souhaite acquérir une licence 3G pour se lancer sur le marché de la téléphonie mobile.

Que signifie cette stratégie d'Iliad et quels sont les conséquences pour Free, les concurrents et sur le marché des télécoms ? La licence 3G est le sésame obligatoire pour construire, gérer et exploiter un réseau GSM. Pour l'instant, seuls Orange, SFR et Bouygues Telecom disposent d'une licence. Il faut dire qu'à 620 millions d'euros l'unité, les prétendants ne sont pas légion...

La licence 3G est avant tout une histoire de gros sous. Bien sûr, Iliad compte profiter de sa position de candidat unique pour faire pression sur l'ARCEP et le Gouvernement, et obtenir des conditions financières plus souples. En achetant son ticket d'entrée pour le secteur du GSM, Iliad ne disposera pas encore d'un réseau "en dur". L'installation des infrastructures et des antennes-relais va coûter très cher.

Pour jouer dans la cour des grands, il faut des reins solides. Comment Iliad va-t-il maintenir les investissements liés aux efforts de dégroupage, à la fibre optique à venir chez Free, tout en se frottant à Orange, SFR et Bouygues ? A défaut de réponses immédiates, force est de reconnaître qu'Iliad opte pour une stratégie originale que ses concurrents Neuf, Alice et Numericable n'ont pas souhaité suivre.